Crise à la Fécafoot : La conciliation échoue

Les parties ne se sont pas accordées sur la requête en conciliation déposée par les clubs amateurs.

0
526
Des membres de l'Acfac

Alors que l’on tend vers l’élection ce mercredi, du nouveau président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), la Chambre de conciliation vient de rendre publique le verdict de l’affaire qui oppose l’Association des clubs de football amateur du Cameroun (Acfac) à la Fécafoot. Lequel verdict « constate et rend compte du désaccord total entre les parties », comme on peut le lire sur l’Extrait du plumitif dressé par la Cca. En clair, la Cca parle de non-conciliation.

L’Extrait du plumitif en question

Du coup, l’Acfac qui avait porté cette affaire auprès de cette juridiction, devrait relancer l’affaire en arbitrage. Avec des risques plus accentués d’aboutir à un verdict en sa faveur. Ce qui suppose une invalidation des résolutions de l’Assemblée générale du 10 octobre 2018 qui a adopté les nouveaux textes de la Fécafoot. La partie demanderesse avait dénoncé un « passage en force » orchestré par le Comité de normalisation. Parlant de vote à main levée, contrairement à ce qui était prévu dans les textes de 2012, qui prescrivent un scrutin de liste. Mais aussi, selon Henry Claude Balla Ongolo, Abdouraman Hamadou et leurs partisans, le quorum requis pour le vote n’a pas été atteint.

La menace d’une nouvelle annulation du processus électoral plane sur le processus électoral qui prend fin dans deux jours. Les mêmes causes sous l’ère Joseph Owona se réunissent, sous la même forme. Produiront-elles les mêmes effets ?

 

Pour comprendre le sujet: L’Acfac veut annuler les textes nouvellement adoptés 

Sur le même sujet: La réponse de la Normalisation à l’Acfac

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here