Covid-19: un compte d’affectation spéciale créé

Doté d’une enveloppe de 180 milliards de francs CFA, ce compte est dédié au Fonds de Solidarité Nationale pour la lutte contre le coronavirus.

0
216
Covid-19: un compte d'affectation spéciale créé

A pandémie spéciale, compte d’affectation spécial. Le collectif budgétaire signé le 3 juin dernier par le président de la République, Paul Biya apporte une innovation dans la gestion du coronavirus au Cameroun. En effet, Paul Biya a décidé de mettre sur pied un compte d’affectation spéciale dénommé « Fonds Spécial de Solidarité Nationale pour la lutte contre le coronavirus et ses répercussions économiques et sociales ». Selon les termes de l’ordonnance présidentielle, ce fonds est financé à hauteur de 180 milliards de francs CFA au second semestre 2020. Les dépenses supportées par ledit fonds doivent concourir à l’atteinte des objectifs visés dans le plan global de riposte contre la pandémie du coronavirus. Il s’agit : « des dépenses sanitaires liées à la lutte contre la pandémie du Covid-19, notamment celles relatives à la recherche active des cas, la prise en charge des malades et les mesures administratives de régulation sociale ; des dépenses réalisées en faveur des personnes vulnérables et affectées par la crise sanitaire au Covid-19, à savoir : la mise en place d’un fonds de solidarité en soutien aux enfants de la rue, l’extension du programme filets sociaux, le développement des enseignements à distance, la distribution des outils et supports pédagogiques en milieu rural ».

Financement aux entreprises

En outre, ce fonds a pour vocation d’apporter des « aides financières de l’Etat aux entreprises sous pression dans les secteurs d’activité affectés par la pandémie du coronavirus, à travers entre autres, la poursuite de l’apurement du stock des crédits TVA et l’acquisition d’intrants agricoles en vue de réduire la dépendance alimentaire ».

Financement de la recherche

Outre l’aide aux entreprises, le fonds de solidarité est aussi destiné au financement de la recherche et de l’innovation dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, plus précisément le développement de la recherche et la production locale des produits pharmaceutiques de première nécessité, peut-on lire dans l’ordonnance signée par le président de la République. L’autre changement noté dans ce document et en lien avec la création de ce fonds spécial se trouve dans les dispositions finales. En effet, selon le Minfi, il y a des dispositions qui permettent d’organiser la gestion de ce fonds notamment les exceptions qui ont été levées. Plus précisément, a-t-il expliqué, dans la loi sur le régime financier, il est dit qu’un fonds d’affectation spécial ne peut pas recevoir plus de 10 % de son enveloppe du budget général. Cette clause a été levée afin que le Fonds dispose de suffisamment de ressources. Aussi a-t-il ajouté, l’organisation des modalités de gestion du fonds qui disposent qu’il doit être géré de manière transparente pour le respect des principes de transparence et de redevabilité. « Il s’agit là des exigences de nos concitoyens et surtout des partenaires qui accompagnent le gouvernement dans la lutte contre le coronavirus. Le chef de l’Etat a insisté sur la transparence dans la gestion du Fonds de Solidarité Nationale pour la lutte contre le Covid-19. Il y a quelques modifications mineures aussi ».

Par Junior Matock ( Défis Actuels 486)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.