Coronavirus : De hauts dignitaires de la République font exploser les chiffres

Les derniers vols suspects ont livré les premiers cas positifs.

0
846
Le-Minsanté-au-four-et-au-moulin

Le compte twiter de Manaouda Malachie vient d’annoncer que le Cameroun a atteint 27 cas testés positifs. « Les cas additionnels sont des cas importés des derniers vols en provenance des pays à risque », précise le Ministre de la Santé publique (Minsanté). Il s’agit notamment des trois derniers vols dont des passagers étaient recherchés depuis quelques jours. Dans un communiqué rendu public hier, le Minsanté invitait les 198 passagers du vol Air France AF900 arrivé à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen le 17 mars 2020 à se mettre en quarantaine et de respecter les mesures d’hygiène édictées par l’Organisation mondiale de la santé (Oms) et son département ministériel. Indiquant que dans ce «vol à risque », se trouvaient trois cas suspects testés positifs au coronavirus. Or les passagers de ce vol avaient pour la plupart fondu dans la nature. Parmi eux, l’épouse d’un ministre de la République, ainsi qu’un proche d’un autre ministre.

Outre ce vol, deux autres vols avaient atterri les 7 et 14 mars derniers avec des passagers suspects qui ont échappé pour la plupart à la vigilance des autorités sanitaires du pays. Parmi, Cavaye Yeguie Djibril, le président de l’Assemblée nationale revenu en catastrophe au pays, alors qu’il état évacué en France pour des ennuis de santé. l’ancien nouveau député du Mayo Sava qui a esquivé le dispositif sanitaire à son arrivée, pour filer droit à son domicile, n’a pas non plus respecté la quarantaine de 14 jours prescrite pour tous les voyageurs venant des pays à fort taux de contamination, et est allé recevoir ses attributs de député à l’Assemblée nationale, et s’est fait réélire mercredi dernier. Rien n’est encore déclaré officiellement sur le cas de la 3ème personnalité de la République. La période d’incubation n’ayant pas encore expiré. Il en est de même que les autres passagers du vol du 17 mars qui comportait des cas testés positifs.

Alors que deux jours après l’entrée en vigueur des mesures restrictives des libertés des populations, les Camerounais traînent le pas à s’arrimer, Manaouda Malachie a laissé éclater sa bile ce matin en annonçant les sept premiers cas de la journée. « Nous constatons que beaucoup continue de ne pas observer les mesures d’hygiène requises et les règles édictées par le Gouvernement. Je vous rappelle qu’en agissant ainsi vous mettez votre vie et celle des autres en danger», a-t-il dénoncé.

L’Oms a prédit de sombres jours pour l’Afrique. Le Cameroun risquera de ne pas y échapper, tant les habitudes ont la peau dure. Les cas suspects qui se sont retrouvés en famille sont nombreux et se disséminent au sein de la population. Ce qui accentue le risque de contamination.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.