Coopération: La SFI injecte 3500 milliards dans le secteur privé en Afrique

En ce qui concerne le Cameroun, la Société Financière Internationale a investi 447,17 milliards dans le projet Nachtigal.

0
428
La SFI a investit 447,17 dans le projet Nachtigal.

La Société Financière Internationale (SFI) ne joue pas les pingres en Afrique en matière d’investissements dans le secteur privé. Pour le compte de l’année fiscale 2018, elle a déboursé 6,5 milliards de dollars, soit 3500 milliards de francs CFA. La révélation a été faite dans une note publiée le 8 octobre dernier par l’institution de la Banque Mondiale spécialisée dans le secteur privé. De manière détaillée, la SFI a investi 1,5 milliard de dollar pour son propre compte, soit un peu plus de 848,613 milliards de francs CFA et 4,7 milliards de dollars en mobilisation, soit environ 2,659 milliards de francs CFA. Par secteur d’activité, on note que la SFI a 3,5 milliards de dollars dans le domaine des infrastructures. 1,2 milliard dans l’industrie manufacturière, agrobusiness et services, 1,1 milliard dans les institutions financières, 100 millions de dollars dans les secteurs des télécommunications, médias et technologie et 400 millions de dollars dans les services conseils. En termes d’impact, la SFI informe que ses clients ont accordé 2,9 millions de dollars de prêts à des micros entreprises et aux Petites et Moyennes Entreprises (PME). Elle a généré de l’électricité pour 32 millions de personnes et distribué de l’eau courante à 2,5 millions de personnes. Dans la même veine, le soutien de la SFI a bénéficié a plus d’un million d’agriculteurs, soigné 1,4 million de personnes et employé plus de 278 000 personnes. Tout ceci a fait dire Sérgio Pimenta, le vice-président d’IFC pour le Moyen Orient et l’Afrique que : « IFC démontre sa capacité à mobiliser plus d’investissements privés pour développer l’Afrique. Face à la réduction de l’aide au développement, il existe un consensus grandissant sur le fait que les gouvernements ne peuvent plus surmonter les défis au développement sans un plus grand soutien du secteur privé. La stratégie d’IFC vise à mobiliser des capitaux privés à plus grande échelle pour s’engager plus, particulièrement dans les pays fragiles et ceux à faible revenu. Nous développons de nouveaux outils pour réduire les risques commerciaux et attirer plus d’investisseurs. »

Le Cameroun décroche 447,17 milliards

Pour le cas du Cameroun, l’une des réalisations majeure est sans doute le projet Nachtigal. L’institution y a investi 447,17 milliards de francs CFA. Pour un coût de 656 milliards de francs. Il convient de noter que la SFI a toujours signifié son intérêt pour ce projet hydroélectrique qui va produire 420 mégawatts. L’IFC détient d’ailleurs une participation de 30 % dans Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), la société qui gère ce projet. Les autres actions sont réparties entre le groupe français Electricité de France (EDF) (40 %) et l’Etat du Cameroun (30 %).

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here