Coopération: Cameroun-FMI, les réformes menées en 2018

L’adoption d’un nouveau code des marchés publics, l’accroissement des revenus non pétroliers et l’opération de comptage physique du personnel de l’Etat, sont autant de mesures exécutées dans le cadre du programme signé avec le Fonds Monétaire International.

0
693
Cameroun-FMI : les réformes menées en 2018

Joignant l’acte à parole, le gouvernement, en termes d’engagements pris dans le cadre du programme signé avec le Fonds Monétaire International (FMI), a entrepris bon nombre de réformes. Il s’agit notamment de l’adoption d’un nouveau code de marchés publics, l’accroissement des revenus non pétroliers et la conduite du comptage physique du personnel de l’Etat, en vue de résorber les dépenses liées au payement de salaire à des agents fictifs. En effet, le Cameroun s’était engagé de réformer le système de passation des marchés publics. A travers le décret du président de la République du 20 juin 2018, le nouveau code change les méthodes de passation des marchés publics. Désormais, le Maître d’Ouvrage sélectionne une entreprise sur la base de critères de performance, d’exploitation et de coût économique. En ce qui concerne les recettes non pétrolières, les chiffres publiés par le ministère des Finances (Minfi), au premier semestre de l’année en cours, affichent une augmentation de 62,7 milliards de francs CFA, ce qui porte ces ressources à 1 341,1 milliards de francs CFA en juin 2018, contre 1 278,4 milliards à la même période en 2017. Par ailleurs, en ce qui concerne la gestion de la fonction publique, le Minfi a initié l’opération de comptage physique du personnel de l’Etat (Coppe). Cet exercice, de l’avis du directeur général du budget au Minfi, a permis d’économiser plusieurs milliards de francs CFA. Sur le plan du renforcement de la compétitivité, le gouvernement annonçait le renforcement la capacité de production à environ 1800 MW à l’horizon 2020, afin de réduire la facture énergétique, améliorer l’offre et la disponibilité aux entreprises. La signature récente des conventions de financement de 786 milliards pour le barrage de Nachtigal rentre en droite ligne de cet objectif.

Par Junior Matock ( Défis Actuels)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here