Coopération: 17 milliards pour améliorer l’efficacité des dépenses publiques

l’accord de crédit y relatif a été signé le 17 mai dernier à Yaoundé, entre Alamine Ousmane Mey, ministre de l’Economie et Elysabeth Huybens, directrice des opérations de la Banque mondiale.

0
419
17 milliards pour améliorer l’efficacité des dépenses publiques

S’il est un point sur lequel le Cameroun œuvre ces dernières années pour  améliorer la gestion de ses finances publiques, c’est bel et bien celui de l’efficacité des dépenses publiques. C’est-à-dire dépenser à concurrence de ce que l’on dispose, de manière à avoir un meilleur impact sur la vie des populations. Dans cette dynamique, le Cameroun se fait accompagner par ses   partenaires au développement, à l’instar de la Banque Mondiale. Un accord de crédit a donc été signé le 17 mai dernier à Yaoundé, entre le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire(Minepat), Alamine Ousmane Mey et la directrice des opérations de la Banque Mondiale (BM), Elisabeth Huybens. D’un montant total de 26,5 millions d’euros, soit 17,38 milliards de francs CFA, ce crédit concessionnel obtenu auprès du guichet   IDA de la BM, est destiné au financement du Projet d’Amélioration de l’Efficacité   de la Dépense Publique et du Système Statistique (Peps). Selon Alamine Ousmane Mey, ce crédit va permettre la mise en oeuvre du Plan de modernisation des finances publiques, faciliter l’opérationnalisation de l’ensemble des lois récemment votées et renforcer le système statistique national. Concrètement, il est question de poursuivre la consolidation de la réforme des budgets-programmes à travers : l’amélioration de la transparence budgétaire, par la mise en oeuvre de la plateforme boost ; le renforcement de la budgétisation des programmes en vue de l’arrimage d’une part aux directives Cemac, et d’autre part, à la loi du 11 juillet portant régime financier de l’Etat et des autres entités publiques ; l’appui au déploiement du système de gestion intégrée de la solde et des ressources humaines; ainsi qu’ à l’élaboration de la stratégie d’opérationnalisation de la loi sur les entreprises publiques et établissements   publics. Il sera également question d’amélioration la qualité du budget d’investissement   public, à la mise en place d’un fonds de maturation des projets, la mise en place d’une application informatique de géolocalisation des projets, d’un observatoire des investissements   publics après leur exécution, l’élaboration d’outils de sélection des projets à inscrire au Budget d’Investissement Public (BIP).   Dans le domaine des marchés, il est envisagé de faire passer les délais de passation des marchés en deçà de 100 jours, à travers le renforcement des capacités des acteurs de la chaîne de passation   des marchés publics, etc.   Pour Elysabeth Huybens, les ressources mises à la disposition du Cameroun, permettront entre autres au financement du 4ème Recensement de la population et de l’habitat, et le Recensement   général de l’agriculture et de l’élevage.

Junior Matock ( Défis Actuels)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here