Compétitivité : la semc veut repositionner sa marque « Source Tangui »

La société des eaux minérales du Cameroun va à cet effet utiliser l'image de l’ordre nationale des médecins du Cameroun dans ses campagnes publicitaires et dans les actions effectuées par la marque Source Tangui dans le secteur de la consommation de l’eau.

0
1989
La Semc veut repositionner sa marque « Source Tangui ».

C’est un acte qui va assurément faire un tabac dans le marché de l’eau minérale au Cameroun. Le 25 juillet dernier à Douala, la Société des Eaux Minérales du Cameroun (Semc), filiale du groupe brassicole Société Anonyme des Brasseries du Cameroun (Sabc), a signé une convention de partenariat avec l’Ordre National des Médecins du Cameroun (Onmc). A travers cette convention, l’Onmc « autorise l’exploitation de son image par Semc dans ses campagnes publicitaires et dans les actions effectuées par la marque Source Tangui dans le secteur de la consommation de l’eau », explique un responsable du département marketing de la Semc. De plus, a poursuivi la même source, « la Semc et l’Onmc s’engagent, à travers Source Tangui, à promouvoir le bienêtre et la santé des populations », confie l’entreprise. Et ce, pendant la durée du contrat qui s’étend de 2018 à 2021. De plus, la convention prévoit également que la Semc s’engage à « soutenir les projets de l’Onmc en faveur de la promotion de la santé au Cameroun ; à renforcer son engagement citoyen par la collecte et le recyclage des bouteilles plastiques vides issues de ses usines ; à continuer à faire de la qualité, sa priorité pour la satisfaction des clients et consommateurs… ». Selon des spécialistes en marketing, cet acte traduit le désir de la Semc de repositionner son produit phare « Source Tangui » sur le marché de l’eau minérale. Après des moments difficiles par lesquels il est passé au point de perdre 34 % des parts de marché au profit de Supermont dont les parts se situaient alors à 52 %. Cette performance était le résultat de la baisse du volume d’eau minérale Tangui de 10,6 % par rapport à l’année précédente et il était de 583.138 hl. Le document précisait en outre que cette situation trouve son explication à la guerre des prix menée par la plupart des concurrents de la Semc ; mais aussi à l’ouverture plus grande des ventes aux clients ex Works au détriment de la distribution par Sabc dont le réseau de Centres Commerciaux /Centres de Distribution est plus dense ; mais également à une politique tarifaire désordonnée. Notons qu’au premier semestre 2017, Semc affichait une baisse de son chiffre d’affaires à hauteur de 3630 millions de francs CFA, contre 5121 à la même période en 2016, selon le rapport d’activité de l’entreprise. Des experts du secteur affirment d’ailleurs que la signature de cette convention va contribuer à booster la marque « Source Tangui » sur un marché dans lequel il était pourtant leader il y a peu. Il convient de souligner que la reconquête du marché avait déjà été amorcée grâce au lancement en 2017, d’une nouvelle marque baptisée « Vitale », dont les prix se situent au même niveau que ceux des concurrents.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here