Climat des affaires : les avancées du Cameroon Business Forum

La mise en œuvre des résolutions issues de cette plateforme d'échanges entre l'Etat et les milieux d'affaires a entre autres permis: la réforme globale de la création d’entreprise, avec la mise en place des centres de formalité de création d’entreprises.

0
755

Au cours des dix dernières années, le Cameroun semble avoir fait d’énormes progrès dans le cadre de l’amélioration de son climat des affaires. C’est du moins ce qui ressort des propos du Premier ministre, Joseph Dion Ngute le 18 mars dernier à Douala. Au cours de cette autre édition du Cameroon Business Forum (CBF), le chef du gouvernement qui présidait les travaux de cette plateforme d’échanges entre les milieux d’affaires et le secteur public a énuméré les avancées enregistrées depuis une décennie. Joseph Dion Ngute a souligné qu’au cours des 10 dernières années précédentes, le CBF a conduit à l’adoption de près « de 200 recommandations dont 150 ont été effectivement exécutées. Et près de 90 ont abouti à des réformes déterminantes ».

Parmi les plus marquantes on peut citer : « la réforme globale de la création d’entreprise, avec la mise en place des centres de formalité de création d’entreprises, la réduction du capital à 100 000 francs CFA et le recours optionnelle aux notaires dans le cadre de la constitution d’une société à responsabilité limitée », selon Joseph Dion Ngute. On note en outre, a indiqué le Premier ministre, « la possibilité de procéder à la création en ligne d’une entreprise, grâce au guichet électronique mybusiness.cm ». Par ailleurs, des avancées significatives ont été enregistrées en matière de dématérialisation de procédures. Notamment en ce qui concerne « les opérations de commerce extérieur et l’instauration du plan fiscal de la télédéclaration et de la télé payement ». Sans oublier, a insisté Joseph Dion Ngute, « les réformes engagées pour simplifier les règles de construction et d’occupation de sol », lesquelles sont très encourageantes. Dans la même perspective, on note « la création d’un guichet unique dans le domaine foncier et en matière de traitement des actes d’urbanisme constitue des avancées notables ». D’après Joseph Dion Ngute, il y a lieu de souligner « l’expérimentation en cours au sein de la Communauté urbaine de Douala, d’un guichet pilote pour l’informatisation des procédures ».

Toutes ces réformes concourent, a martelé le PM, « à la simplification des procédures et à la réduction de leurs coûts, dans l’optique de rendre l’environnement des affaires plus attractif ». Cependant, malgré les efforts communs, le chemin à parcourir reste long, a reconnu celui qui présidait les travaux de la 10ème édition du CBF. Ceci se traduit par le fait que la position du Cameroun Doing Business de la Banque Mondiale tarde à produire les résultats escomptés. Il apparait désormais indispensable, a indiqué Joseph Dion Ngute, « de redoubler d’efforts et d’accélérer le rythme des réformes en cours afin qu’elles bénéficient davantage à tous les acteurs de la vie économique et sociale ».

 

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here