Les violons mal accordés envoient un mauvais message en temps de crise. Jeudi 27 août dernier, Joseph Dion Ngute a dû, par des mots à peine voilés, rappeler à ses ministres qu’il est celui qui détient le dernier mot en matière de mise en œuvre de la stratégie gouvernementale de riposte contre la pandémie du Covid-19 au Cameroun. Dans le viseur du Premier ministre : le ministre des Sports et de l’Education physique. «Narcisse Mouelle Kombi a sapé l’autorité de son patron, le Premier ministre, chef du gouvernement», lâche un employé du ministère des Sports. L’affaire remonte au 20 août 2020, lorsque Narcisse Mouelle Kombi adresse une correspondance à son collègue de la Santé publique, pour lui répercuter «les hautes instructions de monsieur le ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République relatives au démantèlement, dans les meilleurs délais, du dispositif installé dans certaines infrastructures sportives dans le cadre de la riposte gouvernementale contre la pandémie du coronavirus». En citant notamment les stades Mbappe Leppe de Douala, de Ngoa-Ekéllé à Yaoundé et le Middle Farm de Limbe, le ministre des Sports invite son collègue à prendre des dispositions «afin que les opérations de démantèlement à engager préservent, autant que faire se peut, l’intégrité physique desdites infrastructures, en attendant l’établissement d’un état de lieux contradictoire des dégradations subies par celles-ci, en vue des réhabilitations nécessaires». Une correspondance qui a fait beaucoup réagir dans les milieux de la presse sportive camerounaise. «Le secrétaire général à la présidence ne peut pas instruire au ministre des Sports de demander à son collègue de la Santé de démanteler les installations hospitalières construites dans le cadre de la riposte contre le Covid-19 c’est une situation curieuse», déplore Thierry Ndoh, journaliste en service à Sky One, une radio privée basée à Yaoundé. «Il y a un vice de forme, dit-il. La procédure aurait voulu que l’instruction vienne du Premier ministre qui est l’autorité en charge de la riposte contre le coronavirus, et qui lui-même prend ses instructions à la présidence de la République. D’ailleurs, ce n’est pas le ministre de la Santé qui a fermé les stades il n’est qu’un exécutant des directives du Premier ministre».

Le PM remet de l’ordre

Entre la date de signature de la correspondance du ministre des Sports le 20 août et la tenue sept jours plus tard de la 21ème réunion hebdomadaire du Comité interministériel chargé d’évaluer et de suivre la mise en œuvre de la stratégie gouvernementale de riposte contre le Covid-19, Manaouda Malachie serait resté de marbre. Des sources généralement bien informées croient savoir que le ministre de la Santé publique s’en serait référé à sa hiérarchie, le Premier ministre, pour demander la conduite à tenir. C’est alors qu’au cours de la réunion qu’il a présidée par visioconférence le 27 août dernier, Joseph Dion Ngute instruit le ministre de la Santé de «maintenir des unités de cent (100) lits destinés aux malades du Covid-19 dans les formations sanitaires et sites dédiés». Avant d’annoncer la mise en œuvre en prélude au Championnat d’Afrique des Nations (Chan) 2021 prévu au Cameroun, des opérations de démantèlement des équipements sanitaires dans deux stades : ceux de Ngoa-Ekéllé à Yaoundé et Mbappe Leppe à Douala.

Ainsi donc, contrairement à ce qu’a demandé le ministre des Sports, lesdites installations resteront opérationnelles au Middle Farm de Limbe, jusqu’à nouvel avis du chef du gouvernement. «Il était temps pour le Premier ministre de remettre de l’ordre dans ses rangs», s’agace un fonctionnaire du ministère de la Santé. C’est en effet en avril dernier, que le gouvernement, sur ordre du Premier ministre Joseph Dion Ngute, a réquisitionné et aménagé certains stades de football pour l’accueil de patients atteints de Covid-19.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.