Chan 2020 : L’événementiel, l’autre match du cocan

Comment organiser de véritables fêtes autour de la compétition qui se déroule au Cameroun du 04 au 25 avril 2020 ? C’est le défi que s’impose une structure animée par de jeunes Camerounais passionnés d’événementiel.

0
884

Rod On Junior, un Camerounais basé aux Etats-Unis, s’appuie sur ses deux entreprises, Arusa Music Entertainment Sarl et On-Spot Enterprises LLC, pour porter depuis des mois le fardeau de la production des soirées que le Comité local d’organisation (Cocan 20-21) présidé par le ministre des Sports et de l’éducation physique (Minsep), Narcisse Mouelle Kombi, organise dans le sillage des préparatifs de la 5ème édition du Championnat d’Afrique des nations de football (Chan) que le Cameroun accueille du 4 au 25 avril 2020.
Ce fut le cas le 17 février avec la cérémonie officielle du tirage au sort de ce Chan Total Cameroun 2020, dans un Palais polyvalent des sports de Yaoundé (Paposy) bouillonnant et plein à craquer, et en présence du Premier ministre Joseph Dion Ngute et des hauts dignitaires de la Confédération africaine de football (CAF) conduits par le président Ahmad Ahmad de l’instance. La construction du décor de la salle dont un imposant podium et l’orchestration de toutes les articulations de la soirée ont nécessité des semaines de préparation et des nuits sans sommeil à Rod On Junior et à son équipe. «Nous avons mobilisé 22 tonnes de matériel, 151 techniciens camerounais et 11 collaborateurs étrangers, tous issus de plus de 20 corps de métiers différents», expliquait, le lendemain du tirage au sort, le patron d’Arusa Music et de On-Spot, épuisé mais visiblement soulagé d’avoir relevé le challenge que lui avaient confié les autorités camerounaises. La symphonie de cette régie événementielle a en effet nécessité l’implication des menuisiers, des charpentiers, des ferrailleurs, des tapissiers, des électriciens, des ingénieurs de sons et lumière, des graphistes et designers, des architectes et décorateurs, des musiciens et costumiers, etc.

Avant la cérémonie du tirage au sort, Rod et ses hommes s’étaient déjà tapé le montage de la soirée de présentation des œuvres des finalistes des concours de la mascotte et de l’hymne du Chan 2020. C’était le 14 décembre 2019 au Paposy. Ils étaient encore à la manœuvre le 15 janvier dernier pour la soirée de dévoilement de «Tara» la mascotte du tournoi, organisée en l’honneur d’une mission de haut niveau de la Caf en séjour au Cameroun, à l’hôtel Hilton de Yaoundé, par le Cocan 20-21.

Ce genre de grosse production habituellement confiée aux firmes étrangères peut donc être mené à bien par une expertise tenue avec professionnalisme par des nationaux. Certes, comme l’a reconnu le porte-parole du Cocan 20-21, Abel Mbengue, la perfection n’est pas de ce monde, mais la première partie du Chan Total Cameroun 2020 semble voir été remportée sur le terrain de l’événementiel. Reste à boucler la boucle avec l’achèvement de nombreux chantiers infrastructurels et, en avril, avec une prestation sportive à la hauteur des Lions indomptables A’.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.