Cemac: le volume des émissions des titres en hausse de 40,21 %

Les ressources ainsi mobilisées grâce à la Banque des Etats de l’Afrique Centrale se situent désormais à 2 996,6 milliards de francs CFA, selon un communiqué de la banque centrale.

0
74
Le volume des émissions des titres en hausse de 40,21 %

Le volume des émissions des titres publics organisé par la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (Beac), a connu une hausse sur la période allant du 30 avril 2019 au 30 avril 2020. C’est l’une des conclusions tirées d’un communiqué signé le 10 juin dernier par le gouverneur de la Beac, Abbas Mahamat Tolli. D’après ce communiqué, les titres émis ont enregistré une hausse de 40,21 %, et cumulent désormais à 2 996,6 milliards de francs CFA. La Beac ajoute aussi dans son communiqué que le pourcentage moyen des taux de couverture des émissions a baissé d’environ 31 points pour s’établir à 125,87 %. L’institution s’est ainsi félicitée du dynamisme observé sur ce marché depuis bientôt trois ans. Par ailleurs, poursuit la Beac, le coût moyen des émissions par pays a augmenté de 67 points de base, passant de 4,81 % à 5,48 %. Sur le compartiment du marché secondaire, le Conseil de Surveillance de la Cellule de Règlement et de Conservation des Titres (Crct) s’est réjoui de la consolidation du dynamisme des opérations de pension-livrée interbancaires et d’achats-ventes de titres. Par ailleurs, l’on apprend aussi de ce communiqué que le « Conseil de Surveillance a pris connaissance de l ‘état d’avancement de la mise en œuvre des réformes du marché des valeurs du Trésor, dont le nouveau cadre réglementaire a été adopté en décembre 2019 par le Comité Ministériel de l’’UMAC. Il a, à cet effet, encouragé la Beac à accélérer les travaux en cours, en collaboration avec Afritac Centre (FMI), la Banque Mondiale et la Banque Africaine de Développement, en vue de l’entrée en application du nouveau cadre règlementaire avant fin 2020 ». Cet autre constat a été aussi fait au cours de la première session ordinaire du Conseil de Surveillance de la Cellule de Règlement et de Conservation des Titres (Crct) tenu le 10 juin 2020, par visioconférence, sous la présidence de Monsieur Abbas Mahamat Toli, son président statutaire. Au cours de cette même séance, le Conseil de Surveillance a pris connaissance des perspectives macroéconomiques mondiales et sousrégionales en 2020. Ainsi, le communiqué souligne qu’en qui concerne la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (Cemac), le Conseil de Surveillance a passé en revue les différents scénarios des perspectives à court terme, élaborés par les services de la Beac, qui prévoient pour 2020 : « un taux de croissance en forte baisse, voire une récession, une stabilisation des pressions inflationnistes, en dessous du seuil communautaire ; une dégradation du solde budgétaire, base engagements , dons compris, qui redeviendrait négatif ; un creusement significatif du déficit du compte courant ; et une augmentation de la masse monétaire pour un taux de couverture extérieur de la monnaie qui évoluerait également à la baisse ».

Par Junior Matock ( Défis Actuels 492)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.