CEMAC : la future gamme de billets se dévoile

Des images auraient fuité de la présentation de la maquette de nouveaux signes monétaires au cours du Conseil d’administration de la BEAC récemment tenu à Douala.

0
279
les nouvelels coupures de billets de la BEAC

Les maquettes de billets circulent depuis le weekend dernier sur les médias sociaux. Suscitant curiosité, ils sont présentés comme étant des maquettes de la nouvelle gamme de billets que compte introduire la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) dans le circuit. Des affirmations qui jusqu’ici ne sont pas confirmées par la banque centrale, institution d’émission monétaire des six pays d’Afrique centrale. Ce qui est cependant certain, c’est qu’il s’est tenu la semaine dernière à Douala, un Conseil d’administration de la BEAC, qui portait justement sur la présentation des maquettes d’une nouvelle gamme de billets aux membres du Conseil d’administration, révèle une source approchée par le journal Ecomatin. Une compétence qui rentre dans les missions de la BEAC qui se doit, en tant qu’institution d’émission, de mettre en circulation une nouvelle gamme de billets tous les dix ans afin de réduire les risques de plagiat.

Or, les billets actuellement en circuit sont vieux de près de 20 ans, car injectés en 2002. La question avait déjà été réglée le 2 octobre 2019, lorsque le Comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique centrale (Umac) avait autorisé la Beac à émettre incessamment une nouvelle gamme de billet. Tout porte donc à croire que les photos publiées depuis ce weekend pourraient bien être ces nouveaux signets attendus depuis bientôt neuf ans. Ce d’autant plus que les maquettes présentées contiennent des signes distinctifs de la Beac et des traits caractéristiques de ses Etats membres.

« A l’observation, il est difficile de ne pas croire que la gamme de billets ayant fuité ces derniers jours est interne à la Beac. En plus des armoiries de la banque centrale qui y sont visibles, l’on note sur ces billets de 500, 1000, 2000, 5000 et 10 000 CFA le voeu de promouvoir pour la première fois toutes les langues officielles en vigueur dans la zone Cemac. Il s’agit notamment du français, de l’anglais, de l’arabe (Tchad) et de l’espagnol (Guinée équatoriale) », précise une autre source. Une communication officielle de la Beac est donc attendue, notamment sur la date et le volume de l’émission des nouveaux signes monétaires.
Par Canicha Djakba

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.