Can U17 Tanzanie 2019 : une apothéose, une revanche et des défis

0
477

C’est une opportunité à saisir et au-delà du titre en jeu, on aurait réfléchi de la même manière face à cette équipe du Cameroun, victorieuse de notre premier duel dans cette compétition». Maléah Camara avait de quoi rêver grand à la veille de la finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) cadets Tanzanie 2019. Lui qui n‘attendait pas à jouer cette finale dans un tournoi dont le tirage au sort avait placé la Guinée dans une poule comprenant le Cameroun, champion d’Afrique des moins de 17 ans en 2003, et qui revenait avec une sélection ambitieuse, qui s’est bâtie sur des incertitudes de championnats amateurs inexistants. Cameroun-Guinée était donc l’affiche des plus inattendues de la finale de cette Coupe d’Afrique des nations (CAN) cadets Tanzanie 2019. Aujourd’hui, le Syli cadet a bravé les obstacles et s’apprête à jouer sa première finale de l’histoire du football. Contre le Cameroun. Les deux finalistes étaient logés dans le même groupe au départ, aux côtés de deux concurrents plutôt sérieux : le Maroc et le Sénégal.
Avec trois joueurs écartés de la compétition par l’IRM, le Cameroun entrait en compétition avec un handicap de poids car devant compter sur 18 joueurs, contre 21 pour les autres, en dehors de la Tanzanie et du qui ont également vu deux de leurs joueurs être pris au piège de l’examen du poignet. Thomas Libiih a su manager ses forces. Pendant que la Guinée déjouait les pronostics en surprenant d’abord le Sénégal (1-2). Avant de neutraliser le Maroc. De quoi oublier la défaite d’entrée face au Cameroun (0-2).

Dans le groupe A, le Nigeria était le super favori qui semblait être plutôt bien parti face à la Tanzanie, à l’Ouganda et à l’Angola. Mais la surprise vient de la résistance que lui fait le pays organisateur au match d’ouverture, avant de céder (4-5). Même si les bébés Super Eagle passent devant l’Angola (1-0), l’Ouganda les accroche (1-1).

Le ton était donné avec un dernier carré opposant d’une part le Nigeria à la Guinée et le Cameroun à l’Angola. Les deux matchs se solderont par des tirs aux buts et (4-3). Avec une surprise de la Guinée (9-10) qui brise le signe indien en passant en finale, pour leur troisième tentative. Algassime Bah avait assuré qu’avec ses coéquipiers « ils ne sont pas prêts à laisser tomber les nombreux supporters ayant fait le déplacement pour suivre cette CAN en Tanzanie ». Il faut écrire l’histoire : « nous avons la pression parce que la Guinée n’a jamais remporté de trophée continental mais cela ne nous empêchera de tout donner pour faire plaisir à nos fans mais aussi à l’ensemble du peuple de Guinée’’, a ajouté le jeune footballeur. Et en face, Thomas Libih entrevoyait une finale « différente à tous points de vue » de la première rencontre entre les deux adversaires du groupe B. Estimant que « la Guinée a beaucoup progressé durant le tournoi ». Thomas Libih qui s’était jusqu’ici concentré sur son centre de formation, a donné raison à ceux qui lui ont donné une occasion de prouver qu’après le terrain qu’il a conquis avec la génération dorée de quart-finalistes du Mondial 1990, il peut refaire l’exercice depuis le banc de touche. Le technicien vient de qualifier les Lionceaux indomptables cadets pour la finale de la Coupe du monde de leur catégorie, Brésil 2019. Avec une sélection composée de joueurs qui n’étaient ni nés au moment où il contribuait à écrire l’une des plus belles pages de l’histoire du football camerounais à Itialia 90, ni même à Swaziland 2003. Ce que l’homme voit comme un symbole dans sa carrière d’entraîneur.

Le Nigeria, lui, s’est contenté d’une petite finale jouée contre l’Angola qu’il avait déjà battu en second match de groupe (1-0). Toujours est-il que les Nigérians peuvent se consoler avec le ticket pour la Coupe du monde qu’ils ont acquis de par leur qualification en demi-finale déjà. C’est au Brésil que les Super favoris africains devront mieux se racheter. L’Angola elle aussi, y sera pour sa première, comme la Guinée.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here