Can féminine 2020 : Après Aboudi Onguene, c’est la FIFA qui conteste

Le président et la secrétaire générale de l’instance plaident pour plus d’aide pour ce pan du football.

0
592
gianni et fatma ne comprennent pas la dérive de la CAF

Après des footballeuses, c’est au sommet de la Fédération internationale de football association (FIFA) de protester contre la décision du Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) d’annuler l’édition 2020 de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) féminine. « Le football féminin est une priorité absolue pour la FIFA. Nous ne devrions pas utiliser le coronavirus pour mettre de côté le football féminin. Au contraire, nous devons continuer à aider le football féminin car il a un bel avenir », a déclaré Gianni Infantino, président de la FIFA lors du World football summit vendredi dernier. “Mais c’est pas possible! Comment voulez-vous qu’un pays africain puisse se permettre le rêve de remporter une Coupe du monde avec ce genre de management“, s’est interrogé Fatma Samoura la secrétaire générale de l’instance faitière du football mondiale. Les patrons de la FIFA ont de quoi s’indigner tant il y a quelques semaines seulement, l’instance octroyait 500000 dollars à chaque association membre au profit du football féminin. La CAF a choisi de ralentir la montée en puissance du football féminin.

Onguene : «Non à la marginalisation… »

Un croc-en-jambe qu’Aboudi Onguene ne veut pas laisser aller plus loin. La capitaine des Lionnes indomptables ne s’est pas gardée de dénoncer ce manque de considération à l’endroit d’un pan du football pourtant en pleine expansion en Afrique. «C’est une décision très dure pour nous. Mes coéquipières et moi en avons parlé. La déception est générale. Nous nous attendions à un report de la CAN. Plusieurs jeunes sœurs attendent cette compétition avec impatience pour défendre les couleurs de notre pays. Cette compétition est également pour les footballeuses de se mettre en évidence de se mettre en évidence dans l’espoir d’arracher des contrats professionnels », a réagi Gabrielle Onguene. « Nous espérons que la CAF reverra sa décision et nous laissera jouer notre CAN en 2021, parce que c’est possible. Trois ans sans cette compétition c’est une énorme perte pour le football féminin africain», a pesté la joueuse du CSKA Moscou. «Non à la marginalisation du football féminin africain, avec l’annulation de la CAN féminine 2020. Nous méritions aussi de la considération», a-t-elle matérialisé son ressentiment sur une pancarte. Un combat relayé par d’autres stars du football africain telles les Lionnes indomptables Nchout Njoya Ajara et Marie Awona, et les Super Falcon Désiré Oparanozie et Asisat Oshoala.

Au cours d’une réunion tenue par vidéoconférence le 30 juin dernier, le comité exécutif de la CAF a décidé de réviser son calendrier de compétitions en raison de la persistance de la pandémie du Covid-19 qui sévit dans le monde. Si les dirigeants de la CAF ont reporté ou réajusté les formats de toutes les autres compétitions, ils ont purement et simplement annulé la CAN féminine 2020. « En raison des restrictions imposées par les Etats sur les déplacements internationaux, des incertitudes quant à l’évolution de la crise aux mois de septembre et d’octobre, et de la difficulté d’avoir un créneau en 2021, le Comité Exécutif a décidé d’annuler l’édition de la CAN Féminine 2020», s’est justifiée la CAF. Une pétition est en cours pour contraindre Ahmad Ahmad et ses pairs du Comité exécutif de faire marche arrière.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.