Can féminine 2018 : Le Nigeria brise le rêve camerounais

Les Lionnes indomptables sont tombées en demi-finale face aux Super Falcons (0-0, 4- 2 tab) ce 27 novembre 2018.

0
208

Le Cameroun ne jouera pas la finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) féminine 2018. Les Lionnes indomptables sont tombées en demi-finale ce 27 novembre 2018 face aux Super falcons (0-0, 4-2 tab). Mais la sélection nationale du Cameroun est tombée les armes à la main. Après avoir bataillé dur sur cent vingt minutes, sanctionnées par un nul vierge. C’est donc la séance de tirs aux buts qui a départagé les deux géants du football africain. Une épreuve qui a pourtant bien commencé par le tir réussi de Nchout Ajara Njoya, suivie de Raïssa Feudjio. Alors que les Nigérianes rétablissaient aussitôt l’équilibre, les deux prochaines tireuses camerounaises ont manqué d’adresse. Le penalty de Gaëlle Enganamouit a été capté par la portière nigériane Oluehi Tochukwu. Le rêve s’effrite davantage avec le tir de Généviève Ngo Mbelleck qui prend une tangente extérieure au poteau droit des buts. Ngozi Ebere, la 4ème tireuse du Nigeria n’avait plus qu’à achever l’éternel « ennemi ».

Un pied à France 2019

Le rêve ne s’est pas réalisé. Pour la dixième fois, le Nigeria a battu le Cameroun. Pour la cinquième fois dont quatre finales de CAN, le Nigeria a barré la route du sacre au Cameroun. Joseph Ndoko n’a pas réussi là où Enow Ngachu a échoué. Le Nigeria est allé attendre l’Afrique du Sud en finale. Les Banyana Banyana qui ont écarté les Aiglonnes sur le score de 2-0. Les deux sélections joueront la finale ce 1er décembre. Le géant d’Afrique de l’Ouest qui a déjà soulevé le trophée deux fois devant la Nation Arc-en-ciel en 1995 (4- 1 et 7-1), et 2000 (2-0), voudra faire valoir qu’il n’y a jamais deux sans trois. De son côté, Janine Van Wyk, la légendaire capitaine des Banyana Banyana, rêve d’une Coupe du monde et conduira une sélection qu’elle devrait quitter en cas d’échec.

Les Lionnes indomptables, elles, n’ont pas encore perdu la possibilité de faire partie du contingent africain à ce mondial 2019 en France. Le troisième qualifié africain sera la vainqueur de la petite finale. Une dernière chance qui s’offre à la génération dorée des Lionnes indomptables, de quitter la tanière par une note positive. Les pouliches de Joseph Ndoko auront en face une sélection malienne qui a atteint le carré d’as pour la première fois en surprenant des Algériennes plutôt en forme.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here