Can 2019 : Les Lions à la conquête d’un sixième sacre

0
617
En route pour un 6ème titre continental

Eric-Maxim Choupo-Moting et ses coéquipiers connaissent bien leur mission. En route pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui débute ce vendredi au Caire en Egypte, les Lions Indomptables s’en vont chercher une sixième étoile. Et ça commence par un premier tour qui s’annonce plus ou moins abordable. Logée dans le groupe F de la compétition, l’équipe nationale du Cameroun sera opposée à la Guinée Bissau, au Ghana et au Bénin, trois équipes « prenables ». Objectif avoué : terminer premier du groupe, avant un huitième de finale qui pourrait lui, s’avérer plus compliqué.

Des retrouvailles électriques

Le destin est parfois têtu. Et encore plus quand il s’agit des « Rois de la forêt ». Dans leur phase de groupes, les Lions Indomptables vont fêter des retrouvailles électriques avec deux nations qu’ils connaissent bien. D’abord le 25 juin, lors de leur première sortie dans le tournoi à Ismaïlia. Les coéquipiers de Vincent Aboubakar, forfait pour cause de blessure, seront face à la Guinée Bissau. Une équipe que les Camerounais ont battue (2-1) lors de la deuxième journée du premier tour de la précédente CAN, au Gabon. Le jour-là, les hommes qu’entrainait Hugo Broos n’ont pas eu la tâche facile. Surpris dès le quart d’heure de jeu sur un rush incroyable de Piqueti qui, après une récupération dans son camp et un sombrero sur Faï Collins envoyait Fabrice Ondoa cueillir des fleurs (0-1). Secoués plusieurs fois, les Camerounais se sont remis dans leur match et ont haussé leur niveau de jeu. La récompense est intervenue peu de temps après d’abord par Siani qui reprenait un bon centre de Benjamin Moukandjo (60e), puis par Michaël Ngadeu qui transformait un beau service de Christian Bassogog (79e). En Egypte, les Bissau-guinéens voudront absolument prendre leur revanche. Eux qui n’ont jamais battu les Lions, lors des trois confrontations qui les ont opposés [le Cameroun a en effet dompte la Guinée Bissau sur le même score (1-0) en matchs aller et retour des éliminatoires de la CAN 2013, Ndlr.].

Le Ghana, adversaire N°1

Les Camerounais sont donc avertis. La victoire est impérative pour les hommes de Clarence Seedorf. D’autant plus qu’à leur seconde sortie, ils affronteront un plus gros morceau, le Ghana, le 29 juin. Les Black Stars ont une revanche à prendre. Lors des demi-finales de la CAN gabonaise il y a deux ans, André Ayew et ses coéquipiers ont été défaits (2-0) grâce notamment à des buts de Ngadeu et Bassogog. Les Ghanéens ne voudront pas laisser leur chance de prouver à l’Afrique qu’ils ont bien changé. Plusieurs fois finaliste de la CAN, le Ghana qui attend depuis désormais trente-sept ans que son équipe remonte sur le toit du continent, après son dernier sacre obtenu en Libye en 1982, ira en Egypte avec l’ambition de briser la malédiction. Même si elle n’est plus aussi flamboyante, le Cameroun doit absolument se méfier de cette génération de joueurs qui n’ont encore rien gagné. Méfiance aussi lors de la dernière journée le 2 juillet contre le Bénin, le petit poucet du groupe F qui ne voudra pas se laisser faire. Comme la sélection de Madagascar qui a faussé les pronostics en obtenant sa première qualification à une CAN, Stéphane Sessegnon et ses partenaires y croient également. Autant dire qu’il serait bon que les Camerounais abordent chaque match comme s’il s’agissait d’une finale.

Des huitièmes plus compliqués

Sans s’enflammer – étant donné que rien n’est encore fait pour l’instant – l’équipe nationale du Cameroun peut raisonnablement se projeter vers les huitièmes de finale, où elle croisera le fer avec de bien meilleures équipes. Il existe en effet trois cas de figure. Le premier : si le Cameroun termine premier du groupe F, il affrontera en huitièmes de finale le deuxième du groupe E (Angola, Mali, Mauritanie, Tunisie) le 8 juillet. Le deuxième : si le Cameroun finit deuxième de son groupe, alors il fera face au second du groupe B (Burundi, Guinée, Madagascar, Nigeria) le 6 juillet. Troisième possibilité : si le Cameroun termine plutôt parmi les meilleurs troisièmes, il croisera le premier du groupe C (Algérie, Kenya, Sénégal, Tanzanie) le 6 juillet. Reste maintenant à savoir jusqu’où Clarence Seedorf et ses joueurs sont prêts à aller.

Par Arthur Wandji

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here