Can 2019 : le rêve camerounais brisé

Les Lions indomptables se sont bien battus en huitièmes de finale de la compétition, mais sont tombés sur une équipe solide du Nigeria, un peu aidée par l’arbitre samedi dernier.

0
350

C’est fini ! L’aventure égyptienne s’est arrêtée pour le Cameroun samedi dernier. Les Lions Indomptables ont défendu leur titre de champions d’Afrique jusqu’aux…huitièmes de finale de cette édition 2019. Meilleurs sur le terrain, Eric-Maxim Choupo-Moting et ses coéquipiers ont été bloqués sur le chemin du sixième sacre continental, par une équipe du Nigeria privée de son leader John Obi Mikel, mais un peu aidée par l’arbitre. Dominateurs (2-1) après avoir été les premiers à être menés, les Camerounais se sont inclinés 2-3, grâce notamment à un but de Jude Ighalo pourtant en position d’hors-jeu claire sur le 2-2 (62e). Après un penalty refusé aux Camerounais.

Bahoken et Njie ouvraient la Voie…

Les Nigérians ont entamé cette rencontre de la meilleure des manières. Après 40 secondes seulement, les hommes de Gernot Rohr créent la sensation dans le camp adverse, même si Ighalo est hors-jeu sur ce face-à-face manqué devant André Onana. Le jeu devient ensuite équilibré avec de bonnes phases offensives dans un camp comme dans l’autre. Et une fois encore, Ighalo se montre dangereux et profite d’un cafouillage dans la surface camerounaise pour ouvrir le score (0-1, 19e). Il aura fallu attendre la 40e pour voir les Lions Indomptables sortir les griffes. Sur un centre de Christian Bassogog, Stéphane Bahoken égalise du plat du pied (1-1, 40e). Quatre minutes plus tard, c’est à Clinton Njie de s’illustrer lui-aussi en buteur. Après un duel remporté au milieu de deux défenseurs nigérians, l’attaquant de l’Olympique de Marseille (OM) envoyait Daniel Akpeyi cueillir des fleurs (2-1, 44e).

…mais Ighalo déroutait Les Lions

Après la pause, les Lions repartent à la chasse avec un Njie très motivé. Le joueur de l’OM multiplie des assauts dans le camp adverse, mais se heurte à la robustesse des défenseurs nigérians. En difficulté, les Super Eagles parviennent néanmoins à égaliser grâce à un Ighalo pourtant en position de hors-jeu (2-2, 62e ). Alexander Iwobi profite d’une inattention de Yaya Banana pour ensuite enfoncer le clou (2-3, 66e ). Ighalo a une nouvelle opportunité, mais sa frappe est repoussée des poings par André Onana (75e ). L’attaquant de Levante est encore tout près de marquer, mais une fois de plus, le gardien camerounais sauve son camp (83e ). Les hommes de Clarence Seedorf ripostent, mais à chaque fois le mur nigérian ne cède pas. Regroupés derrière, les coéquipiers de John Obi Mikel vont maintenir leur avantage jusqu’à la fin. Les Camerounais pourront avoir de gros regrets. Mais on ne leur en voudra pas, tant ils ont beaucoup donné durant cette rencontre.

Par Arthur Wandji, envoyé spécial en Egypte

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here