Can 2019 : L’Algérie logiquement championne d’Afrique

Les Fennecs ont neutralisé les Lions de la Terranga (1-0) en finale. Une victoire qui clôturait une série sans échec depuis la phase de groupe.

0
856
Les Fennecs auront dompté les Lions de la Terranga ce soir du 19 juillet 2019

L’Algérie a terminé la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 sur la plus haute marche du podium. Après avoir étouffé le Sénégal surpris dès la deuxième minute de jeu. Un tir de Baghdad Bounedjah contré par Salif Sané, remplaçant de Kalidou Koulibaly, victime de deux cartons jaunes, lobe Amigo Gomis, le gardien des buts du Sénégal. Le score en restera là jusqu’au coup de sifflet final. Et pourtant les statistiques ne reflètent pas le destin du match. Les Lions de la Terranga dominent avec une domination de 61%. C’est que, pour le restant des 95 minutes de jeu, les Fennecs travailleront à conserver cette avance prise à l’entame de la partie. Acculés, les poulains de Belmadi résisteront, en commettant beaucoup de fautes (14 en première période et 18 en seconde), mais qui n’aboutiront à rien. Rais Mbollhi, le portier algérien, est toujours bien placé.

Le Sénégal aurait pu rétablir l’équilibre si ses joueurs s’étaient montrés adroit. Après une première partie ponctuée de nervosité et de manque de concentration, les poulains d’Alliou Cissé se réveilleront à la seconde période, pour se montrer un peu plus posés, calmes et réalistes. Les entrées de Krépin Diatta (Papa Ndiaye, 59’), Mbaye Diagne (Henri Saivet, 75’) et Keïta Baldé (Mbaye Niang, 85’) animeront davantage l’attaque des Lions, mais en vain. A chaque fois devant les buts adverses, les Sénégalais manqueront de lucidité. Comme sur cette occasion de Mbaye Niang, lancé par Lamine Gassama et qui efface le portier mal sorti, mais s’excentre pour ajuster un tir non cadré au coin supérieur du premier poteau (66’). Trois minutes plus tard, Youssouf Sabaly armera un tir qui obligera Mbolhi à se détendre pour une claquette qui déviera la balle filant sous la transversale.
Le destin du match aurait pu changer à l’heure de jeu, si Alioum Sidi, l’arbitre central, n’avait pas décidé de changer d’avis sur ce penalty qu’il avait déjà accordé sur une faute de main de Adlane Guedioura, dans la surface de réparation. Le central camerounais qui appliquait ainsi la réforme dans les règles de jeu, notamment la faute de main qui donne droit à une sanction, sans débat sur l’intentionnalité, est allé consulter la vidéo assistance, pour se dédire. Le Sénégal se surpassera, mais n’y parviendra jamais.

Un parcours sans défaite

Le Sénégal continuera de courir après son premier sacre en CAN. La dernière fois que les Lions de la Terranga étaient aussi proches, remonte à 2002. Mais Alliou Cisse, alors capitaine, et ses équipiers tombèrent devant le Cameroun de Rigobert Song. Le Sénégal se refera le moral durant deux ans, avant de se relancer. Deux années pendant lesquelles le trophée séjournera en territoire Fennec.

L’Algérie termine le tournoi sans défaite. Au premier tour, Kenya (2-0) Sénégal (0-1), et Tanzanie (0-3) sont passés à la trappe. Puis en 8èmes, la Guinée a subi le même sort que la Tanzanie, ensuite la Côte d’ivoire a résisté difficilement en quarts (1-1, puis 3-4), avant que le Nigeria ne s’’essaie (2-1) en demi. Et enfin cette finale, match le plus difficile et le moins offensif. Mais le plus important a été fait. Pour une deuxième fois. Vingt-neuf ans après le dernier exploit.

La CAN 2019 En bref :
Vainqueur : Algérie
Médaille d’argent : Sénégal
Médaille de bronze : Nigeria
Meilleur joueur : Ismaïl Bennacer (Algérie)
Meilleur buteur : Odion Ighalo (Nigéria/5buts)
Nombre de buts : 102 en 52 matchs
Meilleure attaque : Algérie (13 buts)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here