Biya et Obiang Nguéma se comprennent-ils encore?

Les ministres camerounais et équato-guinéen de la défense Joseph Béti Assomo et Leandro Bekale Nkogo se rencontrent demain à Yaoundé. Pour une « rencontre de concertation » de deux jours. Selon le communiqué du capitaine de frégate Cyrille Atonfack, chef de la Division de la communication du ministère de la Défense (Mindef), cette séance de travail prescrite par les deux chefs d’Etats concernés que sont Paul Biya du Cameroun et Teodoro Obiang Nguéma de la Guinée équatoriale « portera essentiellement sur les modalités de de collaboration et d’actions sécuritaires communes à la frontière des deux pays». Le programme de travail prévoit deux séances de travail à huis clos, d’abord entre experts demain, et puis entre les chefs d’Etats-majors des deux pays, dans les mêmes conditions mardi en matinée. Les deux ministres de la défense boucleront la partie.

Cette réunion de travail devrait permettre aux deux délégations de trouver une issue pacifique aux tensions qui ont envenimé les relations bilatérales ces derniers mois entre Yaoundé et Malabo. Le pays d’Obiang Nguéma qui est habitué à fermer la frontière avec le Cameroun et même à expulser des citoyens camerounais, vient d’ériger un mur à la frontière terrestre avec le Cameroun. Un mur dont les travaux ont imposé le déplacement des ministres de la Défense et de l’Administration territoriale du Cameroun, alors que des sources dénonçaient un empiètement sur le territoire camerounais. Après le mur, Malabo a érigé des miradors le long de cette frontière. Ce qui en rajoute aux soupçons de Yaoundé qui connaît déjà des tensions sécuritaires sur divers front : l’Extrême nord, les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, et par moments à l’Est.

Les deux parties devraient donc régler définitivement la question de la gestion commune de la sécurité des deux parties du mur. Les relations commerciales entre le Cameroun et la Guinée équatoriale devant certainement continuer à maintenir un flux important de populations entre les deux pays. Par ces temps d’insécurité dans le Golfe de Guinée.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.