Cameroun-Etats-Unis : Le jeu trouble de Tibor Nagy

Le Sous-Secrétaire d’Etat américain aux affaires africaines semble avoir une position changeante en fonction de ses interlocuteurs.

0
1584

Le Sous-Secrétaire d’Etat américain aux affaires africaines, Tibor Nagy a encore frappé fort, dans une vidéo qui fait le tour des réseaux sociaux. L’homme d’Etat américain affirme que le Cameroun est en situation de guerre civile. Dans cette même vidéo qui aurait été tournée lors de sa rencontre, la semaine dernière, avec les Camerounais vivant dans l’Etat du Texas, monsieur Afrique de Donald Trump félicite la diaspora camerounaise qui a réussi à se faire entendre par ses activités et indique que son pays suit de très près la situation dans les deux régions anglophones. L’homme d’Etat américain estime que le gouvernement camerounais n’a pas pris en compte les doléances des populations anglophones, pour qui le fédéralisme est la solution au problème qui les secoue depuis 2016.

Au début du mois de mars, avant son arrivée au Cameroun Tibor Nagy avait déjà tenu sur la chaîne Radio France International (RFI), des propos critiques qui n’avaient pas laissés indifférentes les autorités de Yaoundé. Tibor Nagy dénonçait alors de façon virulente la gestion par l’Etat du Cameroun de la crise anglophone et avait appelé « à l’organisation d’un forum international » pour sortir de conflit dans le Nord-Ouest et Sud-Ouest. Ces propos du l’homme d’Etat américain lui ont donné une bonne dose de sympathie auprès de certains Camerounais hostiles au régime qui voyaient déjà à son arrivée à Yaoundé, une occasion pour faire fléchir le régime. Malheureusement, le tsunami tant attendu n’a pas eu lieu. Le tête-à-tête qu’il avait eu avec le président Paul Biya s’était plutôt déroulé dans le calme et la sérénité. Devant les caméras, au sortir de cette audience, l’émissaire américain avait loué « la sagesse et l’intelligence de Paul Biya ». Et a déclaré par la suite que leurs échanges ont été francs, directs et honnêtes, avant de lâcher devant le perron du palais présidentiel que « les conversations diplomatiques sont confidentielles ». Alors que beaucoup de Camerounais affichaient déjà leur déception face à ce qu’ils considéraient comme un retournement de veste de la part de l’homme d’Etat américain, Tibor Nagy va encore les surprendre en publiant quelques heures plus tard sur son compte tweeter que lors de son échange avec Paul Biya, outre les relations bilatérales entre les deux pays, ils ont discuté de la question des droits de l’homme et a encouragé le président à mettre fin aux violences dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest.

Position ambiguë

L’attitude des Etats-Unis vis-à-vis du Cameroun commence à inquiéter certains acteurs susceptibles de la scène politique. Certains y voient un projet de déstabilisation du Cameroun par les Etats-Unis. Ce d’autant plus que dans sa vidéo Tibor Nagy a affirmé, selon la traduction que nous avons eu de ses propos, qu’après le renversement de Omar El Bechir au Soudan, le Cameroun retiendra l’attention de son pays. Pour eux, ces mots de Tibor Nagy ne sont rien d’autres que la déclaration publique du projet américain contre le Cameroun. Avant Tibor Nagy, c’est son compatriote Peter Henri Barlerin, ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun qui avait violemment critiqué les exactions commises par l’armée sur les populations civiles anglophones. A son tour, il avait aussi été taxé de vouloir déstabiliser le Cameroun. Pour d’autres acteurs plus tempérés, les déclarations de Tibor Nagy dans la dernière vidéo, ne sont que des points de vue d’un citoyen américain, sur une crise politique qui a cours dans un pays ami et qui n’ont rien à voir avec la position officielle de son gouvernement.

Par Joseph Essama
Source : Défis actuels

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here