CAF : Après 10 mois de fonction, le secrétaire général démissionne

Mouad Hajji a déposé sa lettre y afférente ce jour, que le président a acceptée.

0
823
Mouad Hajji n'aura tenu que dix mois à la tête de la Caf

Le secrétariat général de la Confédération africaine de football (CAF) n’a plus de patron. Mouad Hajji a déposé sa lettre de démission ce 2 mars 2020, selon un communiqué de presse rendu public par l’instance faîtière du football africain. Dix mois seulement après avoir été nommé à ce poste. C’était le 11 avril 2019. C’est ainsi le 3ème secrétaire général de l’ère Ahmad, et la salve n’est pas terminée. L’homme qui quitte le bateau Caf ce jour avait remplacé l’Egyptien Amr Fahmy, lui-même nommé en novembre 2017, quelques mois après l’arrivée du Malgache à la tête de la Caf, à la place d’un autre Marocain, Hicham El Amrani qu’Issa Hayatou avait laissé.

Rien n’est précis sur ce qui semble être une éjection, à défaut d’être l’expression d’une décision personnelle. Mais la célérité avec laquelle les événements se sont déroulés sans bruits annonciateurs, peut être révélatrice d’un malaise au sein de la maison entre Mouad Hajji et sa hiérarchie. A un moment où la Caf traverse une zone de turbulence symbolisée par la mise sous tutelle de la Fifa, avec au passage des soupçons de malversations financières. Tutelle à peine bouclée que la Caf et la Fifa se brouillent sur les réformes que Giani Infantino, le nouveau président de la Fifa, veut voir être implémentées à la Caf à l’avenir. Notamment le passage de la périodicité de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) deux à quatre ans. Après le déplacement de l’événement du début de l’année à juin-juillet.

Dans le communiqué de la Caf, on apprend que « sa volonté par des motifs d’ordre personnels», et indiquant devoir regagner au plus vite le Maroc, M. Mouad Hajji a demandé à ce que son préavis de départ soit écourté, requête à laquelle le Président a accédé». Or « suivant le règlement de l’Institution, la démission, de même que la nomination, doit être soumise aux membres du Comité Exécutif ». Préalable qui ne sera pas respecté. « Le Président de la Confédération Africaine de Football a annoncé qu’un comité d’urgence va être convoqué au plus vite afin de désigner un Secrétaire Général par intérim», renseigne-t-on à la Caf.

Ahmad Ahmad salue « le travail a été précieux dans la conduite des réformes de l’institution comme du football africain depuis sa nomination. Il tient à saluer un collaborateur engagé, loyal et surtout passionné de football, et lui souhaite toute la réussite qu’il mérite dans la suite de sa carrière », selon le communiqué de la Caf. En remerciant son désormais ex patron, Mouad Hajji estime que « les nombreuses réformes entamées sur les plans sportifs et administratifs depuis 2017 poursuivent un projet auquel je crois, et que je soutiens toujours. Je ne doute pas que le Président continuera d’œuvrer au bon développement du plus beau sport qui soit ».

Cela survient une semaine exactement après le décès de son prédécesseur Amr Fahmy. L’homme qui, après avoir été éjecté de la Caf, avait accusé son ancien patron de corruption, de détournement de deniers publics et de harcèlement sexuel sur des employées de son secrétariat. Pour plus tard annoncer sa candidature à la tête de la Caf. « Parce que l’Afrique mérite mieux », était le slogan de campagne de celui qui avait la réputation d’être le fils de Moustapha et petit-fils de Mourad, qui l’ont précédé à la tête du secrétariat général de l’institution.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.