Cabral Libii Li Ngué : “Je ne suis pas le président de l’Omp”

Le coordonnateur national du mouvement Onze millions de citoyens était l’invité de Radio Equinoxe ce jeudi. Le candidat arrivé 3ème à la dernière présidentielle nie un rôle dans la création du nouveau parti politique et revient sur la dissension entre son mouvement et le parti Univers. Avec au centre, son porte-parole qui a viré chez le partenaire Univers.

0
414
Cabral Libii, en pleine zone de turbulence.

Quels sont pour vous les faits qui ont attisé les désaccords entre vous et le parti Univers ?

J’apprends par les réseaux sociaux et les médias, qu’il y a des désaccords entre 11 millions de citoyens et le parti Univers. Moi qui suis l’un des signataires de la convention qui lie 11 millions de citoyens et le parti Univers depuis le 11 décembre 2017, je dois vous avouer que je continue de chercher le désaccord qui alimente les débats et fait les unes des journaux. Maintenant, il y a un certain nombre de faits qui alimentent les questionnements. Et je crois que c’est de ce côté-là qu’il faut aller. Je vais vous raconter une petite anecdote : il y a deux semaines, étant sur le terrain, je m’étais arrêté à Bot-Makak pour rendre une visite de courtoisie au sous-préfet. C’était un dimanche. Il y a eu une émission qui passait dans une télévision de la place. Il y a eu dans cette émission mon porte-parole à l’élection présidentielle qui est monsieur Emile Bindzi. Je me suis rappelé qu’une de mes assistantes m’avait appelé trois jours avant, me disant que le présentateur de cette émission l’avait contactée pour qu’elle y participe ; mais qu’elle n’y pouvait pas, pour quelques raisons. Donc je n’étais pas étonné de le voir. Sauf que dès qu’il a pris la parole, il a dit qu’il parlait au nom de l’Univers et qu’il était désormais le porte-parole du parti Univers. Il tournait en dérision un communiqué que j’avais signé relativement à l’actualité liée à tout ce qui arrive au Mrc. On en était tous surpris. Le sous-préfet très embarrassé, a simplement baissé le volume. Par la suite, nous avons continué sur le terrain, et il m’a été rapporté qu’il avait eu la même attitude sur un autre plateau de télévision. Par la suite, il y a d’autres personnes qui l’ont rejoint. Tout ce que ça m’a inspiré comme réflexion c’est que 11 millions de citoyens n’est pas un parti politique. Et la mission qui est la nôtre c’est d’intéresser les compatriotes à la politique, et notamment les jeunes. Donc lorsqu’ils migrent vers un parti politique, pour nous c’est plutôt une satisfaction. La petite gêne que j’avais eue sur ce cas bien précis, c’est que lorsque le partenaire recrute un membre de 11 millions de citoyens, de surcroit mon porte-parole, par courtoisie, il peut m’en informer. Il n’en est même pas obligé. J’ai pris acte de ce que monsieur Emile Bindzi était devenu le porte-parole de l’Univers ; et donc par ricochet Nkou Mvondo. Et qu’ils avaient une ligne qui leur était propre, différente de la nôtre. Il se permettait de nous critiquer ce que nous faisons.

M. Bindzi a déclaré que le parti avait décidé d’opter pour le silence à propos de la situation du Mrc, et que votre sortie sur ce sujet était faite en votre nom propre et celui de 11 millions de citoyens.

Il me semble qu’il s’agit là de lapalissade. Ça me confirme que ce qui existe, à savoir la convention, concerne la possibilité d’investiture par ce parti, des membres de 11 millions de citoyens ; ce fut déjà le cas lors de la présidentielle. Mais ces deux organisations mènent leurs activités. si vous suivez vos activités, vous verrez que depuis le 2 janvier, 11 millions de citoyens est sur le terrain. Mais vous avez aussi certainement dû constater que de temps en temps dans l’une de nos activités, apparaît le président, le capitaine exécutif du parti Univers que nous avons souvent invité et qui est souvent venu lorsque sa disponibilité le lui permettait. Il s’agit là donc d’une collaboration, d’un partenariat. Et que jusqu’ici, nous nous sommes bien gardés, par courtoisie et partenariat d’aller contre ce que Univers faisait ou disait. Vous comprenez pourquoi dans le mouvement 11 millions de citoyens, on pouvait être gêné ou étonné que le porte-parole d’un partenaire puisse subitement tourner en dérision, voire même ridiculiser la position de 11 millions de citoyens. Qu’ils aient leur ligne et qu’ils le disent, cela n’étonne personne ; mais c’est s’attaquer à notre ligne qui peut poser problème. Vous voyez que pour moi ce n’est qu’une gêne. Vous savez, le Cameroun est comme ça, le champ politique aussi. Les gens changent du jour au lendemain, et on en prend acte. Mais on continue d’être concentrés sur ce qu’on fait.

Il y a un parti dont le dossier vient d’être introduit au Minat, l’Organisation du mouvement patriotique, un nouveau parti est proche de 11 millions de citoyens ; quel a été votre apport dans sa création ?

Tout ce qui se dit autour de l’Omp m’étonne également. Et cela participe encore une fois de plus de la désinformation. Parfois il m’arrive de me réveiller et de me demander qu’est-ce que j’ai fait aux gens. L’Omp dont on parle circule dans les réseaux sociaux depuis exactement trois jours. Les faits que je viens de vous relater datent de plusieurs semaines. Les attaques du porte-parole du parti Univers ont commencé il y a plus de deux semaines. M. Emile Bindzi nous attaqué sur Canal 2, sur Vision 4, a créé une plateforme internet, a recruté d’autres camarades de 11 millions de citoyens qui nous attaquent violemment, nous traitent de tous les noms, ont même coalisé avec ceux qui ont l’habitude de nous attaquer et qui sont dans d’autres partis politiques bien connus. Ça n’a fait la une d’aucun journal, aucun média ne l’a relevé, ni vous d’ailleurs. Ça ne vous a pas gêné visiblement. Et nous sommes restés tranquilles, on a continué à travailler sur le terrain. Dès que Omp a commencé à circuler, ça devient que Cabral Libii a créé un parti politique, il est un traître, il est ceci et cela. Cabral Libii et 11 millions de citoyens travaillent là-bas à Douala avec l’Udc, notamment Sam Mbaka, il n’y a pas que Cabral Libbi a créé un parti. Onze millions de citoyens travaille là-bas avec l’Upc, le Sdf à Douala 5ème et à Douala 3ème dans le cadre d’un partenariat, dans le cadre d’une mutualisation, comme j’ai l’habitude de le dire. En ce moment-là il n’y a pas de traître. Un parti politique apparaît dans les réseaux sociaux, dont j’ignore la date de création, la date de naissance ; mais le parti est promu par des personnes qui sont membres de 11 millions de citoyens, on dit donc que Cabral Libii a créé un parti politique et qu’il est traître. Je me pose encore la question : qu’est-ce que j’ai vraiment fait aux gens ? Vous voyez un parti dans les réseaux sociaux, vous dites bien qu’il est légal au Minat, ça veut dire que vous y étiez. Vous-y a-t-on dit que Cabral Libii en est le président ou créateur ? Dites-moi quel est le lien entre ce parti et moi.

Nous y avons appris que Bertrand Onana en est le président ; il est le trésorier de 11 millions de citoyens et son secrétaire général Christian Ndjock. Cabral Libii peut-il être complètement étranger à cela ?

Alors apprenez, monsieur le journaliste, que notre coordonnateur à l’Extrême nord, M. Barthélémy Banda est président d’un parti politique. Je vais vous apprendre également que le coordonnateur départemental dans le Logone et Chari, M. Adji, est président d’un parti politique. Je vais vous apprendre que le secrétaire général dans le Mayo Kani est membre du Sdf. Je vais vous dire que le vice-coordonnateur dans l’Océan, est un vieux président de parti politique. Je vais vous apprendre que le coordonnateur à Esse, est un vieux président de parti politique qui, pendant l’élection présidentielle, dirigeait une coalition de partis politiques. Ça n’intéresse personne. 11 millions de citoyens a toujours eu dans ses rangs des gens qui appartiennent à des formations politiques. Je vais également vous rappeler que l’ex président de l’Upc dans le Nyong et Kelle a sa carte de 11 millions de citoyens depuis l’année passée. Cela n’étonnait personne. Onze millions a toujours eu dans ses rangs des gens qui appartiennent à plusieurs partis politiques. Si vous me dites aujourd’hui, et je l’ai appris dans les réseaux sociaux, que M. Bertrand Onana est président d’un parti politique, qu’est-ce qui pour moi est spécial à cela ? Suis-je donc derrière tous les autres partis politiques dont les présidents sont membres de Onze millions de citoyens ? Non évidemment. Monsieur, le jour où je crée un parti politique, vous en serez informés. Soyez-en sûrs. Je ne suis pas un bandit. Je ne sais même pas pourquoi je devrais me cacher pour créer un parti politique. C’est une loi de la république. La procédure est connue. Maintenant, si dans ce pays, on m’interdit de créer un parti politique, j’irais vers un autre parti politique. Et je n’ai de cesse de remercier le parti Univers e crée un parti politique, et que la raison pour laquelle j’étais parti à l’élection avec le parti Univers est que ce serait inutile pour moi de créer un parti politique, puisque ce parti ne m’aurait pas permis d’aller à l’élection présidentielle. D’autant plus qu’il fallait avoir des élus au préalable.

Le parti Univers que nous avons contacté affirme qu’il n’a pas encore été informé de la création de l’Omp ; qu’est-ce qui peut expliquer cela ?

Vraiment ! Je ne sais pas si vous êtes sérieux lorsque vous me posez cette question. Je viens de vous dire que je ne suis pas le président de l’Omp. Peut-être que vous n’avez pas à lire la convention qui nous lie au parti Univers. C’est une seule phrase. C’est que “les membres de Onze millions de citoyens qui sont candidats à une élection, sont investis par le parti Univers“. Ça veut dire que Onze millions de citoyens qui n’est pas un parti politique et qui a en son sein des membres qui à un moment souhaitent passer en politique, et veulent être investis, le sont par le parti Univers. Mais ce n’est même pas une convention d’exclusivité. En même temps, les citoyens sont libres de se faire investir par d’autres partis. Je répète, peut-être que vous ne le savez pas, qu’il y a des membres de Onze millions de citoyens qui entre temps ont pris des cartes d’autres partis politiques, notamment le Mrc. ça n’a pas fait les unes de journaux. Emile Bindzi, lui décide de devenir porte-parole de Univers, pourquoi nous, on devrait fouiller dans les vies des membres, et notifier Univers de ce que un membre… D’ailleurs est-ce que j’ai notifié Univers de ce que Bindzi est devenu leur porte-parole ? Posez leur la question de savoir si par courtoisie, est-ce qu’ils ont eu la courtoisie de m’informer, que Bindzi n’était plus mon porte-parole, mais qu’il l’avait employé ? Je dis employé, parce qu’il n’est pas seulement militant, mais porte-parole. Il se permettait de me vilipender ! J’ai été notifié de cela en direct.

Source: Radio Equinoxe/le 28 février. Entretien interrompu brusquement pour des raisons techniques.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here