Cabral Libii : Le jeune « candidat du peuple »

Le benjamin de l’élection présidentielle mise sur la jeunesse pour briguer un mandat à la magistrature suprême.

0
540
L'espoir passe par la jeunesse

Il ne suffit pas d’être riche pour faire la politique. Il ne faut pas seulement être vieux pour faire la politique ». Quand Cabral Libii Ngue, 38 ans, candidat du parti l’Union Nationale pour l’Intégration Vers la Solidarité (Univers) à l’élection à l’élection présidentielle, parle de son ambition de briguer un mandat à la magistrature suprême, il est très confiant. Si bien que même les critiques sur son manque d’expérience politique et son manque de moyen financier ne l’offusquent. Tout au contraire, le plus jeune candidat à la course du palais d’Etoudi acquiert de la notoriété. Le candidat s’est bâti une image grâce à ses analyses politiques dans les médias qu’il a renforcé avec son mouvement « 11 millions de citoyens ». La preuve, c’est le peuple camerounais qui a porté sa candidature en finançant les 30 millions de francs Cfa nécessaires pour la caution de la candidature du juriste en juillet dernier. Le doctorant en droit public international en veut encore plus, 200 millions de francs Cfa, pour le financement de sa campagne. « Moi je suis l’émanation de la volonté populaire et je suis le candidat du peuple. Jusqu’ici ce sont des contributions volontaires qui m’ont permis de réunir les 30 millions de francs CFA nécessaire pour la caution. Ce sont également les contributions des camerounais qui me permettront de réunir l’argent qu’il nous faut pour battre campagne », s’enorgueillit-il.

Un gouvernement rajeuni

« Moi élu président, je dirigerai ce pays avec une équipe rajeunie. Les ministres, les directeurs de l’administration centrale et les directeurs d’entreprises publiques seront des personnes de la génération oubliés d’aujourd’hui », promet Cabral Libii aux Camerounais s’il est élu le 7 octobre prochain. Et de poursuivre : « Oui nous prendrons nos destinés collectives en main, alors, tous ensemble prenons l’assaut du palais d’Etoudi ». Ainsi, le candidat qui se fait passer pour l’avocat des laissez pour compte veut s’attaquer aux problèmes de chômage des jeunes et de défaillance système scolaire. L’homme qui rêvait d’être médecin, promet également de grandes réformes du système hospitalier avec un point d’ogre sur l’accès aux soins de qualité à moindre coût autant le dire gratuit. « L’espoir de la jeunesse » envisage dès la première année de son mandat sortir toutes les communes de l’enclavement en les dotant du matériel d’entretien des routes, certes de seconde main comme celles déjà utilisées par des entreprises de Btp au Cameroun, mais d’excellente qualité.

Dès le 31 août prochain, le candidat investi par le parti de Nkou Mvondo entamera une tournée précampagne européenne jusqu’au 11 septembre prochain. Cabral Libii rencontrera la diaspora suisse, allemande, française, italienne et belge et leur présentera son projet de société. Le candidat n’est pas à sa première expérience. Après avoir annoncé sa candidature à l’élection présidentielle, il est allé à la conquête des Etats-Unis et bien d’autres pays.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here