Banques : Hausse de 10 milliards du bénéfice net d’Ecobank au 1er semestre

Le bénéfice net du groupe bancaire panafricain Ecobank passe de 95,660 milliards de f cfa au 30 juin 2019 à 106,020 milliards de FCFA au 30 juin 2020, soit une hausse de 13 % en valeur absolue.

0
497

Au titre du 1er semestre 2020, le groupe panafricain Ecobank enregistre une hausse de 13 % de son bénéfice net. Il passe ainsi de 95,660 milliards de franc CFA au 30 juin 2019 à 106,020 milliards de francs CFA au 30 juin 2020, a récemment révélé le groupe bancaire panafricain basée au Togo. Quant au produit net bancaire, il est en légère progression de 1,95 %, s’établissant à 459,216 milliards contre 450,397 milliards de francs CFA en 2019. Toujours durant la période sous revue, le groupe bancaire a collecté auprès de sa clientèle 9786,705 milliards de FCFA contre 9327,603 milliards de FCFA au 30 juin 2019. De même, il a détenu au niveau de cette même clientèle des prêts et créances de l’ordre de 5049,988 milliards contre 5039,047 milliards de francs CFA au 30 juin 2019. Néanmoins, en ce qui concerne ses charges d’exploitation, elles passent de 299,071 milliards de FCFA au 30 juin 2019 à 294,320 milliards pour une maîtrise de (-1,58 %). S’agissant du coût, il connait une évolution de 2,59 % se situant à 34,113 milliards contre 33,250 milliards. De même, le résultat d’exploitation hausse de 10,76 % passant de 130,693 milliards de contre 118,076 un an auparavant. Dans ce processus d’accroissement semestriel, les capitaux propres du groupe sont passés de 1041,607 milliards au 30 juin 2019 à 1124,964 milliards de francs CFA un an plus tard, soit une augmentation de 83,357 milliards. Bien plus, ses emprunts ont été comprimés de 103,786 milliards, passant de 1297,786 milliards de FCFA au premier semestre 2019 à 1194,030 milliards de FCFA durant la période sous revue.

De son nom de genèse Ecobank Transnational Incorporated (ETI) c’est une société anonyme créée en 1985 comme holding bancaire à l’initiative de la Fédération des chambres de commerce d’Afrique de l’Ouest avec le soutien de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Le déterminisme de cette Entreprise est à prendre en considération car, la fin de ce premier semestre de l’année 2020, est marquée par l’expansion de la pandémie de coronavirus et l’ensemble du secteur économique a été affecté, d’où un ralentissement des activités des entreprises à l’échelle mondiale. En revanche, c’est dans ce contexte de crise sanitaire, qu’Ecobank a réussi à hausser son Produit Net Bancaire (PNB).

Par Hamed Mounchili (stagiaire)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.