Bamboutos Cf : La relégation actée par la Ligue de football professionnel

Le club le plus supporté du Cameron paie le prix de son insolvabilité envers Johan Buyle, un de ses anciens entraîneurs.

0
326

Bamboutos Fc de Mbouda jouera la prochaine saison sportive en Mtn Elite two. Ainsi en a décidé la Fédération internationale de football (Fifa) en fin de semaine dernière. L’instance faîtière du football mondial donnait en même temps jusqu’au 20 août prochain à la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) pour donner la preuve de l’exécution de cette sanction. La passe a été faite à la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc) le 10 août dernier, qui a saisi sa Commission d’homologation et de discipline, laquelle a opté le 13 août, pour le reclassement du championnat d’élite. Ramenant le club phare du département des Bamboutos à la dernière loge du classement. En prenant soin d’annuler les statistiques du club jadis classé 3ème au terme du championnat. La décision de la Fifa prise le 12 avril 2018, ne prévoyait ni voie, ni délai, ni instance de recours.

Les Mangwa boys paient ainsi le prix de leur insolvabilité à l’endroit du Belge Johan Buyle recruté en décembre 2015. Justin Tagouh, le président du Conseil d’administration de Bamboutos Fc de Mbouda s’était séparé de l’entraîner belge dont il venait de s’attacher les services, un mois plus tard, avant même que l’homme n’eût fait ses preuves en championnat. Au cours d’une saison marqué par le limogeage de pas moins de 11 entraîneurs. Johan Buyle, lui, recruté en décembre 2015, avait été récusé par la Fécafoot, au motif qu’il ne disposait pas du diplôme requis pour officier en Ligue 1. Le technicien qui poursuivait le travail d’entraînement, finira par être remercié par son employeur, sur un désaccord au sujet de l’intrusion de l’administratif dans le travail technique. L’homme qui avait saisi la Fifa pour se plaindre, réclame pas moins de 16 millions FCfa d’arriérés de salaire et de dommages et intérêts. Bamboutos Fc de Mbouda n’a pas cru devoir faire appel de la décision de la Fifa. Jusqu’à ce que l’instance faîtière du football mondial frappe fort.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here