Appui budgétaire: l’AFD accorde 66 milliards au Cameroun

La signature de la convention de cette troisième et dernière tranche a eu lieu le 25 juillet dernier entre l’ambassadeur de France, Gilles Thibault et le ministre de l’Economie, Alamine Ousmane Mey.

0
878
L’AFD accorde 66 milliards au Cameroun

Dans son édition No 404, le magazine Défis Actuels annonçait que le déblocage de 45 milliards de francs CFA, par le Fonds Monétaire International (FMI) au profit du Cameroun, dans le cadre du Programme Economique et Financier (PEF); allait donner lieu à une série d’autres décaissements. La France, à travers l’Agence Française de Développement (AFD) vient de corroborer ce fait. L’ambassadeur de France au Cameroun, Gilles Thibault, a en effet signé le 25 juillet à Yaoundé deux conventions de financement dont la première portait sur un montant de 65,5 milliards de francs CFA, destiné au financement de la tranche 2019, du prêt de soutien budgétaire au titre du PEF conclu avec le FMI en juin 2017. Cette troisième tranche vient ainsi porter à 196,8 milliards de francs CFA l’enveloppe mobilisée par la France pour faciliter la mise en oeuvre de ce programme appuyé par la Facilité Elargie de Crédit. Ce financement boucle la série des décaissements entamée le 15 décembre 2017, suivi d’un deuxième le 18 décembre 2018. Dans sa prise de parole, le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey a déclaré que « la France a tenu parole, et que ce décaissement permet de constater que l’éventail de mesures de redressement économique et financier mise sur pied par l’Etat porte des fruits satisfaisants ». L’ambassadeur de France a à son tour salué les bonnes performances du Cameroun, notamment au terme de la 4ème revue, lesquelles ont permis, a-t-il indiqué, « les avoirs extérieurs au niveau de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (Cemac) continuent de progresser, le déficit est plus rigoureusement maîtrisé, l’administration des recettes s’améliore, ce qui permet au Cameroun de confirmer son rôle de champion régional ». La deuxième convention quant à elle, portait sur un montant de 656 millions de francs CFA, relative à la convention d’affectation du 3ème Contrat de Désendettement et de Développement (C2D), destinée au financement du projet d’appui à la modernisation du Musée National, dont le but est d’accompagner la valorisation et la préservation du patrimoine culturel camerounais.

Par Junior Matock (Défis Actuels No 406)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here