Antonio Conceiçao : un illustre inconnu pour remplacer seedorf

A 57 ans, cet entraîneur portugais au palmarès très maigre vient d'être nommé entraîneur de l'équipe nationale du Cameroun, avec (probablement) pour mission de remporter la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2021.

0
753

Prénom : Antonio. Nom : Conceiçao da Silva Oliveira. Age : 57 ans. Nationalité : portugais. Statut : entraîneur de football au parcours modeste. Connaissance de l’Afrique : aucune. Voilà pour la présentation expresse de celui qui a été baptisé «Toni Conceiçao ». Et c’est lui, « la perle rare » que cherchait le ministère camerounais des Sports depuis le limogeage du duo Clarence Seedorf – Patrick Kluivert le 16 juillet dernier, après l’élimination précoce des Lions Indomptables, aux huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en Egypte.

UN RECRUTEMENT PLEIN DE MYSTÈRES

Nommé vendredi dernier à la tête de l’encadrement technique de l’équipe fanion de football du Cameroun – sans que la durée du contrat ait été communiquée – Toni Conceiçao a été recruté dans le secret total et à la surprise générale. Notamment après que Patrick M’Boma, ancien joueur providentiel des Lions Indomptables a officiellement annoncé sa candidature en mondovision. Si un épais nuage de fumée entoure le processus de désignation du nouveau sélectionneur, des sources croient savoir que c’est cet « illustre inconnu » qui devrait conduire les « Rois de la forêt » jusqu’à la victoire finale, lors de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui aura lieu au Cameroun en 2021.

C’est que, en tant que joueur, Toni Conceiçao n’a écrit les seules meilleures pages de son histoire lors de son passage au FC Porto, quand il remporte le championnat (1990) et la Coupe du Portugal (1991). Après quoi, cet ancien milieu de terrain qui ne compte qu’une sélection avec la Seleção du Portugal en 1988, a disparu des radars. Enfin, jusqu’à ce qu’il devient entraîneur. Et sur ce plan encore, l’histoire du natif de Maximinos ne fait état que de quelques (petits) titres glanés à la tête du CFR Cluj, club avec lequel il totalise deux trophées de vainqueur de la Coupe de Roumanie en 2009 et 2016, et un autre de vainqueur de la Supercoupe en 2009. Heureusement, l’homme sera assisté par deux anciens internationaux camerounais pleins d’expérience qui ont déjà officié dans ce staff technique : l’ex-buteur François Omam-Biyik, qui est nommé au poste d’entraîneur adjoint principal, et l’ex-gardien de but Jacques Songo’o qui, lui, sera en charge des gardiens.

Par Arthur Wandji

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here