Alamine Ousmane Mey: « la BAD a un portefeuille actif de 875 milliards au Cameroun »

Le ministre de l’Economie, de la planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat) évalue la coopération Cameroun-Banque Africaine de Développement.

0
736
Alamine Ousmane Mey, Minepat

Que peut-on retenir de vos échanges avec le vice-président en charge du développement régional, de l’intégration et la prestation des services au groupe de la Banque Africaine de Développement, un des partenaires financiers et techniques du Cameroun?

Je voudrais tout d’abord exprimer la gratitude du gouvernement camerounais à l’endroit de la Banque Africaine de Développement qui, l’année dernière déjà, avait fait ce privilège à notre pays à travers la visite du président du groupe de la banque, Akinwumi Adesina. Aujourd’hui nous avons la visite du vice-président, le Dr Khaled Sherif, qui vient dans le but de parachever l’une des décisions majeures du Conseil d’administration de la Banque Africaine de Développement à savoir : la création du bureau régional de la banque ici au Cameroun, à Yaoundé. Cette décision est un honneur, un privilège et également la démonstration de la confiance que la BAD fait au Cameroun.

Quelle évaluation faites-vous de cette coopération qui date de plus de quarante ans ?

Une confiance de longue date puisque nous sommes dans une coopération depuis les années 72. Ce qui nous permet de dire aujourd’hui que la BAD est notre partenaire privilégié avec un portefeuille de 875 milliards actifs avec les projets en perspectives. Au niveau de la sous-région, nous avons signé des accords pour la réalisation du pont sur le fleuve Logone. Ce sont des éléments qui participent de la qualité de l’excellence de notre relation. Je voudrais surtout insister sur certaines données qui ont été également partagées. Le Cameroun, nonobstant le double choc économique et sécuritaire, a réussi à avoir un taux de croissance d’à peu près 5,64 % en moyenne. C’est un résultat qui mérite d’être souligné au regard des défis pas seulement au niveau de notre pays, de notre sous-région mais de manière globale à l’échelle internationale. Il est question pour nous de poursuivre bien entendu dans le sens de la réalisation de la vison 2035 du président de la République, assise sur le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi. La Banque Africaine de Développement a cinq priorités et ces priorités sont en phase avec le choix stratégie voulu par le Cameroun. La première priorité évidemment c’est nourrir l’Afrique. Il s’agit aussi d’électrifier l’Afrique. Certainement l’industrialisation de l’Afrique est au cœur des actions que la BAD est entrain de conduire. L’intégration est la priorité que s’est donnée la BAD. Tout ceci vous le constatez comme moi, sont des orientations qui sont inscrites dans le cadre du Dsce. Le Cameroun voudrait continuer cette démarche irréversible. Le pays tient à faire ce chemin avec ses partenaires stratégiques comme la BAD qui dans le contexte du Programme Economique et Financier de notre pays nous a déjà apporté la somme de 150 millions d’euros (98 milliards) en matière d’appui budgétaire et est entrain d’étudier la mise en œuvre, pour cette année 2018, les 150 autres millions d’euros.

Quelles pourront être les retombées de cette visite du vice-président de la BAD au Cameroun ?

Vous comprenez que quand vous avez la visite d’un ami comme celui là, d’un partenaire comme celui là, cela augure des perspectives nouvelles, de bonnes perspectives pour notre pays. Dans cette économie, la Banque Africaine de Développement voudrait surtout encourager l’éclosion d’un secteur privé fort, conquérant et créateur de richesses et d’emplois parce qu’au cœur de notre volonté de mettre en œuvre tout ce qui est inscrit dans le programme du Dsce c’est la place de l’Homme, l’être humain, les Camerounais ou les Camerounaises qui ont besoin de voir leurs conditions de vie s’améliorer et je pense que c’est le souhait le plus ardent du président de la République.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here