Ahmad Ahmad : « La CAF a consulté le Cameroun »

0
336

La CAF a-t-elle reçu le feu vert ferme des autorités camerounaises, avant la décision du report du CHAN 2021 et de la CAN 2022 ?

J’ai toujours dit que je ne prendrai aucune décision, sans me référer aux parties prenantes. Jusqu’à présent, j’ai respecté cette démarche. Mon administration à travers le secrétaire général m’a aidé à consulter tous les partenaires notamment les partenaires commerciaux et gouvernementaux. Nous avons également consulté notre Commission concernée, pour pouvoir préparer un document de travail bien fourni dans la perspective de la réunion du Comité Exécutif qui s’est tenu. La partie camerounaise s’associe entièrement à cette décision.

La décision du report de la CAN n’a-t-elle pas outre la crise sanitaire, aussi été conditionnée par les autres compétitions internationales de la FIFA et surtout de l’UEFA ?

Il est difficile en effet pour certain de croire que lorsque nous prenons des décisions, c’est d’abord dans l’intérêt de l’Afrique. Beaucoup ne veulent pas croire que nous sommes une organisation autonome. Pourtant c’est le cas. Mais, nous sommes aussi une Confédération respectueuse, qui prend en considération tous les éléments nécessaires pour que notre compétition se déroule dans de bonnes compétitions. Il nous reste encore des matchs de qualification qui nécessitent une consultation avec la Fifa pour programmer ces quatre journées restantes, dans le calendrier international.

Vous avez annoncé la création d’une Ligue des championnes au moment où on a souvent l’impression que le football féminin reçoit généralement un traitement de paria. Y a-t-il une raison de croire que cela va changer ?

Nous travaillons en effet à trouver des moyens pour relever le niveau du football féminin. Et on ne peut pas y arriver au niveau national, si des efforts ne sont pas faits au niveau des clubs. C’est tout l’intérêt de la création d’une Ligue des champions destinée aux meilleurs clubs de football féminin du continent. C’est vrai que c’est un challenge à venir, mais il vaut mieux commencer à marquer le pas, que de ne pas le faire. La pratique du football féminin a pris du temps pour s’installer en Afrique. Il faut y aller et il faut rattraper le temps perdu.

Réalisée par Arthur Wandji

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.