Législatives 2020 : Clément Atangana redonne espoir au Sdf.

Les élections ont été annulées dans 11 circonscriptions dans le Nord-ouest et le Sud-ouest.

0
768

Le Social democratic front (Sdf) peut encore rêver d’un groupe parlementaire au sein de l’Assemblée nationale pour la législature 2020-2025. Le Conseil constitutionnel a annulé les élections législatives dans 10 circonscriptions dans le Nord-ouest et dans le Lebialem (région du Sud-ouest). A la requête du parti de Ni John Fru Ndi. Ces 11 circonscriptions appartiennent aux deux régions en guerre depuis plus de trois ans. Une situation qui a handicapé le parti leader de l’opposition parlementaire dont le fief est ainsi « invivable ». Avec comme conséquence la rétrogradation de la seconde à la 4ème place, du candidat du Sdf à la dernière élection présidentielle, et surtout au dernier double scrutin législatif et municipal où le Sdf se contente de cinq députés. Ce qui l’empêche de former un groupe parlementaire.

L’annulation de l’élection législative est une sentence qui devrait permettre la reprise de l’élection dans les semaines à venir. Avec comme conséquence la possibilité pour le Sdf de pouvoir remonter la pente. Le parti s’étant illustré dans une attitude instable face à la participation au scrutin. Là où le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) a clairement boycotté l’élection, au motif de la non modification du Code électoral, mais surtout, à la persistance de la guerre dans les deux régions. Une décision prise à quelques heures de la clôture des dossiers, et qui a alors pris de court l’ensemble de la classe politique. Du coup, le boycott du Mrc s’est invité à la campagne électorale. Et la faible participation a donné lieu à des interprétations à géométrie variable entre les partisans et les adversaires du Mrc.

Toujours est-il que le régime de Yaoundé qui a maintenu les élections contre la volonté d’une partie de l’opinion publique nationale, se retrouve avec un parlement dont le seul parti au pouvoir devra pouvoir constituer un groupe parlementaire. La reprise des élections pourrait être l’occasion pour le Sdf de se rattraper éventuellement. Des circonscriptions traditionnellement favorables au parti de la balance étant en jeu, comme le Momo, le Donga Mantung où Joseph Mbah Ndam, Awudu Mbaya (non partant cette fois-ci),… ont généralement damé le pion au Rdpc. A condition de remporter à nouveau le challenge de la tenue d’une élection dans ces localités. Après l’avoir relevé le 9 février dernier, alors que les séparatistes menaçaient les électeurs de représailles s’ils remplissaient leurs devoirs civiques.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.