Indemnisations, ponts, routes : Des tâches supplémentaires à financer à Mekin

Le coût global du projet de construction du barrage hydroélectrique de Mekin est resté le même.

0
1029

Evaluée à 25,7 milliards de francs CFA, l’enveloppe globale du projet a déjà été réglée à 90 %. Soit plus de 23 milliards de francs CFA. Or, à côté des 10 % restants, des travaux et activités complémentaires doivent encore être effectués et imposent le gouvernement à mobiliser des financements supplémentaires.

Indemnisations

Au rang des postes de dépenses complémentaires observé, le paiement de 964 millions de francs CFA représentant le surcoût dû au changement de la ligne 63 KV à 110 KV conformément à l’engagement du ministère de l’Eau et de l’Energie. Ensuite, il y a les indemnisations des populations logées sur les zones noyées, dans les départements du Dja et Lobo (Meyomessala et Bengbis), du Haut-Nyong (Somalomo) et du Nyong et Mfoumou (Endom). L’analyse des requêtes est en cours pour le Dja et Lobo en collaboration avec le préfet de la zone, apprend-on. De nouveaux postes de dépenses doivent également être créés en vue de la construction des logements destinés à la relocalisation des personnes affectées par le projet. Les marchés y relatifs ont déjà été signés et des ordres de service pour les démarrages ont étés servis aux entreprises adjudicataires des différents lots depuis le mois de mai 2017.

Deux Ponts à Construire

Toujours au rang des dépenses à prévoir, la construction de deux ponts sur la Lobo à Assock et sur le Dja à Ngalla. Les marchés y relatifs ont été signés depuis juin 2016. « A ce jour indique une source, les entreprises concernées ont réalisé l’installation des chantiers après avoir soumis chacun, leur projet d’exécution pour approbation. Des réunions ont eu lieu au ministère des Travaux publics afin de ressortir des options technologiques fiables considérant le niveau d’eau actuel qui prévaut au site ». A cet effet, « Hydro Mekin a tenu une réunion avec les adjudicataires de ces marchés afin de diligenter la reprise des travaux selon les règlementations en vigueur. Un ordre de service a été signé par le directeur général d’Hydro Mekin pour le redémarrage des travaux et envoyé au ministère des Travaux publics pour être servi par le chef de service dudit marché ». Dans le même temps, il a été prévu une allocation de ressources financières pour la construction de ponceaux et la réfection du bac de Nlobesse’e dans la zone de relocalisation des villages Nyabizou et Awoan (arrondissement de Bengbis).

De ce fait, les marchés pour les travaux d’ouverture de la voie d’accès (15 km) aux sites de relocalisation des personnes affectées par le projet sont déjà signés et les ordres de service pour les démarrages ont étés servis aux entreprises adjudicataires depuis 2017. « L’entreprise a mené des terrassements sur 11 km. Cependant, l’inaccessibilité à la rive gauche du Dja (mauvais état du Bac de Nlobesse’e et ennoiement du vieux pont Ngalla sur le Dja) a retardé l’exécution desdits travaux. Le ministère des Travaux publics prend des dispositions pour rendre le bac de Nlobesse’e opérationnel le plus tôt possible », confie un cadre d’Hydro Mekin.

Autre obstacle à lever, le remplacement des poteaux en bois et aussi le nettoyage des lignes de transport de l’électricité. Plusieurs travaux complémentaires ont même déjà été effectués par l’entreprise China National Electric Engineering Corporation (Cneec) en charge de la réalisation dudit barrage. « Il est arrêté que le paiement de ces activités fera l’objet d’une réunion stratégique en Chine avec la participation de toutes les parties prenantes y compris le ministère camerounais de l’Economie et Exim Bank of China. Suite aux conclusions de cette réunion, il pourra être établi un avenant au marché de base », poursuit notre source. En ce qui concerne la surveillance et le contrôle des travaux, le marché a été signé avec le Groupement Cima International pour un montant de 3 milliards de francs CFA depuis le 03 avril 2012.

Par Arthur Wandji
Source : Défis actuels

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here