Toujours à la traque du Cameroun

Après l’élimination du Maroc à la CAN U17, le président de la Fédération Royale Marocaine de Football (Frmf) s’en est pris plutôt au Cameroun. « Le Cameroun doit être expulsé du tournoi [pour fraude]», a souhaité Faouzi Lekjaa au lendemain de la défaite de son pays face au Cameroun. Même si le vice-président de la Confédération Africaine de Football (CAF) indexe les trois pays dont la commission médicale a recalé des joueurs (Cameroun avec 3 joueurs, Tanzanie et Guinée avec chacun un joueur), en raison de l’inadéquation entre leurs âges déclarés et ceux fournis par l’Imagerie par Résonance Magnétique (Irm), ce proche d’Ahmad Ahmad s’intéresse particulièrement au Cameroun. «Mes amis proches du Cameroun m’ont confirmé que le joueur numéro 7 qui évoluait avec les U17 hier avait plus de 20 ans », déclare-t-il, selon le site hespress.com. Parlant de l’attaquant Alioum Moubarak Saidou. «Le règlement de la CAF demande de retirer les points du match au Cameroun, et la suspension du secrétaire général de l’équipe camerounaise», rappelle-t-il. « Je ne me tairai pas sur cette affaire et je n’oublie pas l’affaire Zola», promet-il.

En réaction, la Fécafoot dans un communiqué, a écrit que « les hauts dirigeants du football marocain ont tenu des propos qui tranchent avec l’image du Maroc, grande nation de football, et avec les excellentes relations historiques qui lient le Cameroun et le Maroc ». Avant de « ranger cela dans le registre du mauvais perdant et considère le fairplay comme une valeur cardinale du sport en général et du football en particulier qui doit être respecté par tous ».

Ce n’est pas la première fois que Faouzi Lekjaa s’attaque au Cameroun. L’homme avait beaucoup manœuvré pour le retrait de l’organisation de la CAN 2019 à l’organisateur initial. Déclarant le Maroc prêt à sauver cette compétition au cas où la CAF décidait de la retirer au Cameroun. Face à la riposte médiatique et diplomatique du Cameroun, Faouzi avait fini par faire la paix avec son « ennemi ». Mais la presse égyptienne avait déjà appris dans les couloirs de la CAF dès juillet 2018 que les carottes étaient cuites pour le Cameroun. Finalement, le Maroc ne se lancera plus à la reprise de la CAN. Au profit de l’Egypte.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here