Crise : Comprendre la guerre entre Anicet Ekane et Akere Muna

Selon le camp Ekane, le clash entre le président du Manidem et le candidat du Front Populaire pour le développement ne résulte pas de la mésentente entre Dieudonné Yebga et Anicet Ekane mais l’impertinence d’Akere Muna envers ce dernier.

0
130
On ne s'accorde pas

« Impossible que je soutienne Akere Muna. Le Manidem n’a signé aucune alliance avec lui. Son histoire avec Dieudonné Yebga n’engage qu’eux, pas le parti. Le Manidem n’est pas concerné dans cette affaire », avait farouchement réagi le président du Manidem, reconnu par le ministre de l’Administration territoriale. En effet, Anicet Ekani digère mal le soutien de Dieudonné Yebga à la candidature d’Akeré Muna à l’élection présidentielle du 7 octobre prochain au nom du Manidem. Si ce sujet reste tabou au sein du QG du candidat du Front populaire du Développement (FPD), il ne l’est pas au sein du Manidem. D’ailleurs, Anicet Ekane dit à qui veut l’entendre que Dieudonné Yebga est un ” imposteur “. Et donc, son alliance avec Akere Muna irrite le président du Manidem. A tel point que ce dernier a saisi le 24 septembre 2018 le président du Conseil électoral pour contester l’utilisation du logo du parti dont il a la charge dans les supports médiatiques de campagne du candidat Akere Muna. « Le candidat Akere Muna utilise dans ces supports médiatiques de campagne le logo du Manidem comme preuve du soutien de notre parti à sa candidature. Il s’appuie sur une déclaration de Dieudonné Yebga qui ose se présenter comme président du Manidem. Or, ce monsieur a été exclu du Manidem lors de notre dernier congrès tenu le 23 juin à Douala », écrit Anicet Ekane. Et de poursuivre « cette utilisation abusive du logo du Manidem tout en nous apportant un préjudice (car nous n’avons apporté aucun soutien à Akere Muna) constitue un faux et usage de faux tendant à vicier des électeurs ».

Les raisons de la discorde

Au-delà des apparences et de sa mésentente avec Dieudonné Yebga, deux raisons principales justifient la démarche du président du Manidem auprès du Conseil électoral : le mépris du promoteur du mouvement Now et la position du Manidem à l’élection présidentielle. Il y a, bien sûr, les incorrigibles, pour qui la mésentente entre Dieudonné Yebga et Anicet Ekane serait à l’origine des conflits avec Akere Muna. En effet, après la publication de la liste des candidats à l’élection présidentielle, Anicet Ekane a transmis à chaque candidat la vision du Manidem pour un potentiel soutien. Sauf que contrairement à certains candidats, le candidat du FPD, n’a pas accusé réception du courrier. « Je me suis rapproché des candidats mais Akere Muna n’a pas répondu. Le Manidem ne peut pas le soutenir. De plus, sa vision pour le Cameroun ne cadre pas avec celle du Manidem », explique Anicet Ekane.

Mais quel candidat le Manidem soutiendra-t-il ? La réponse sera donnée aujourd’hui. Le président du Manidem va donner une conférence de presse dans le QG de son parti à Douala ce jour pour divulguer le nom du candidat qui bénéficiera de son soutien. Et c’est certainement cette raison qui serait aussi à l’origine de la guerre entre Anicet Ekane et Akere Muna. « Dieudonné Yebga a damé le pion à Anicet Ekane en soutenant un candidat autre que celui choisit par le Manidem. Ce qui met en mal le parti pendant cette élection puisque le peuple est désorienté », précise un proche d’Anicet Ekani.

Par Ghislaine Ngancha

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here